Let Them Eat Jellybeans !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Let Them Eat Jellybeans !, (en français : Qu'ils mangent des Jelly beans !) sous-titré 17 Extracts From America's Darker Side (17 extraits du côté plus sombre de l'Amérique), est une compilation publiée par le label Alternative Tentacles de Jello Biafra en 1981. Il s'agissait de l'une des premiers compilations de musique underground aux États-Unis, qui réunissait tous les groupes punk connus des États-Unis et du Canada à cette époque. La face A du disque contient des chansons de plusieurs groupes phares le punk hardcore américain dans les années 1980, tandis que la face B présente davantage un son art rock[1],[2],[3].

Le titre de l'album vient de la phrase « Qu'ils mangent de la brioche » (prétendument dit par Marie-Antoinette). Le mot jellybeans fait référence à Ronald Reagan, connu pour les considérer comme son bonbon préféré. La pochette avant présente d'ailleurs ce dernier, sur fond de drapeau américain. La pochette arrière représente un sans abri.

Au moins deux des morceaux de l'album n'ont jamais été publiés sous la même forme que celle qu'ils ont entendue sur Let Them Eat Jellybeans. La version de Police Story de Black Flag entendue sur ... Jellybeans! a été enregistré pendant les sessions pour le Six Pack EP avec Dez Cadena au chant, bien que l’encart de l’album comporte la formation de l’époque Damaged avec Henry Rollins. En outre, la version de Dead Kennedys "Nazi Punks Fuck Off!" est un enregistrement totalement différent des versions entendues à la fois sur In God We Trust, Inc. et sur le single Nazi Punks Fuck Off!. La version de Pay to Cum de Bad Brains est la version originale qui a été entendue pour la première fois sur leur single de 7 ", et se distingue de la version de leur premier album éponyme.

Selon Alternative Tentacles, l’album n’a pas été réédité parce que Black Flag n’autoriserait pas l’utilisation de leur morceau et qu’il y avait eu "une dispute" entre Biafra et un autre groupe non identifié sur le disque. Biafra ne rééditerait pas l'album s'il n'était pas sous sa forme originale complète. Malgré cela, l’album a été largement diffusé sur sur Internet. Des copies utilisées sont également disponibles dans les magasins de disques.

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

Face A:

  1. "Ha Ha Ha" - par Flipper
  2. "The Prisoner" - par D.O.A.
  3. "Police Story" - par Black Flag
  4. "Pay to Cum" - par Bad Brains
  5. "Nazi Punks Fuck Off!" - par Dead Kennedys
  6. "Paid Vacation" - par Circle Jerks
  7. "Prostitution" - par Really Red
  8. "Jesus Entering from the Rear" - par The Feederz
  9. "Slave to My Dick" - par Subhumans

Face B:

  1. "Isotope Soap" - par Geza X
  2. "Persecution-That's My Song" - par BPeople
  3. "An Object" - par Wounds
  4. "Everyone's A Bigot" - par The Offs
  5. "Corporate Food" - par Anonyme (Steve Fisk)
  6. "Fun Again" - par Half Japanese
  7. "Joke's On You" - par Christian Lunch
  8. "Sleep" - par Voice Farm


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Various - Let Them Eat Jellybeans! », sur Discogs (consulté le 10 février 2019)
  2. (en) Punknews.org, « Various - Let Them Eat Jellybeans! », sur www.punknews.org (consulté le 10 février 2019)
  3. (en-US) « Let Them Eat Jellybeans! - Various Artists | Songs, Reviews, Credits », sur AllMusic (consulté le 10 février 2019)