Les oiseaux se cachent pour mourir (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les oiseaux se cachent pour mourir.
Les oiseaux se cachent pour mourir
Auteur Colleen McCullough
Genre Roman
Version originale
Langue Anglais australien
Titre The Thorn Birds
Éditeur HarperCollins
Pays d'origine Drapeau de l'Australie Australie
Date de parution 1977
Version française
Traducteur J. Lagrange et J. Hall
Éditeur Belfond
Date de parution 1978

Les oiseaux se cachent pour mourir (The Thorn Birds) est un roman de l'écrivaine australienne Colleen McCullough, paru en 1977.

Résumé[modifier | modifier le code]

C'est l'histoire de la famille Cleary. "Sur ces terres brûlantes d'Australie, les Cleary vont entamer une nouvelle vie. Pour Meggie, neuf ans, ce nouveau départ se présente sous les traits du père Ralph. Séduisant, doux, généreux, le jeune homme lui inspire des sentiments qui ne cessent de grandir au fil des ans... Pour se délivrer de cette attirance réciproque, Meggie se résout à accepter les avances d'un saisonnier. Quant à Ralph, fidèle à sa vocation, il décide de poursuivre sa carrière ecclésiastique pour tenter d'échapper à cet amour impossible..."

Adaptation[modifier | modifier le code]

Best-seller international, cette saga a été adaptée avec succès à la télévision en 1983.

Le titre[modifier | modifier le code]

Si le titre original anglais évoque la légende des thorn birds citée dans le livre (ces oiseaux qui s'empalent sur une épine pour que s'élève leur chant d'agonie), le titre de la traduction en français est tiré d'un poème de François Coppée intitulé La Mort des oiseaux[1] extrait de la section Promenades et Intérieurs du recueil Les Humbles, publié en 1872.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dernier vers du poème ; voir sur poetica.fr.