La Mort des oiseaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Mort des oiseaux
Informations générales
Titre
La Mort des oiseauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Auteur
Pays d'origine
Contenu
Incipit
« Le soir, au coin du feu, j'ai pensé bien des fois… »Voir et modifier les données sur Wikidata

La Mort des oiseaux est un poème de François Coppée.

Il est considéré comme l’une des poésies les plus connues de l’auteur. Par sa teneur bucolique et sa faible longueur, il a longtemps été proposé à l'étude ou à la mémorisation des enfants de l'école primaire française.

Le soir, au coin du feu, j’ai pensé bien des fois,

À la mort d’un oiseau, quelque part, dans les bois,

Pendant les tristes jours de l’hiver monotone

Les pauvres nids déserts, les nids qu’on abandonne,

Se balancent au vent sur le ciel gris de fer.

Oh ! comme les oiseaux doivent mourir l’hiver !

Pourtant lorsque viendra le temps des violettes,

Nous ne trouverons pas leurs délicats squelettes

Dans le gazon d’avril où nous irons courir.

Est-ce que les oiseaux se cachent pour mourir ?

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]