Les Primitifs du futur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Primitifs du futur est un groupe de musique qui s'auto-catégorise dans le registre World Musette.

Histoire[modifier | modifier le code]

Réunis par Dominique Cravic (guitare), les membres des Primitifs sont Daniel Colin (accordéon), Daniel Huck (saxophone), Jean-Michel Davis[1] (xylophone), Jean-Philippe Viret, Fay Lowski (scie musicale) et Bertrand Auger.

D'autres musiciens interviennent : Jean-Jacques Milteau, Michel Esbelin, Didier Roussin (guitare, mort en 1996), Patrick Tandin, ainsi que l'écrivain Marc-Édouard Nabe et le dessinateur Robert Crumb qui joue du banjo et de la mandoline[2], et signe les pochettes des disques.

Lesq influences des Primitifs du futur sont nombreuses : jazz, valse, swing, musique manouche, chanson réaliste et bal musette, blues, musique de genre et de divertissement, cherchant souvent à reprendre ces styles avec une pointe « rétro » parfois humoristique, typique et rappelant les orchestres gravés sur les 78 tours des années 1930[3].

Ils ont interprété un certain nombre de titres pour le film Hugo Cabret (2011) de Martin Scorsese[4].[réf. nécessaire]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Cocktail d'amour (1986 ; réédité en CD en 2013 avec Bluestory & the new blue , Frémeaux - FA590)
  • Trop de routes, trop de trains[5], et J'ai 13 ans (1992 Label La Lichère - Frémeaux - LLL 247)
  • World Musette, World Mourisette, Sketch (SKE 321012)
  • World Musette (1999, Universal ; 2013 Frémeaux - FA593)
  • Tribal Musette (2008, Emarcy)
  • Concert au New Morning, dimanche 8 novembre 2009 (2011, Emarcy[6])

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Qui dirigera en 2009 l'ensemble Novelty Fox axé sur la musique de genre.
  2. Il a, vers 1975, dirigé l'ensemble des Cheap Suit Serenaders dans un style « Texas cow-boy  teinté d'une amusante pointe d'humour « rétro » désaccordée.
  3. Voir sur djangostation.com.
  4. Accordéon et Accordéoniste, septembre 2010, 100e éd., .
  5. Présentation de Trop de routes, trop de trains sur le site fremeaux.com.
  6. Avec un DVD contenant aussi tous les clips et un documentaire sur le groupe, réalisé par Jean-Claude Guiter.

Liens externes[modifier | modifier le code]