Les Orientales (festival)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Orientales
Image illustrative de l’article Les Orientales (festival)
Flûtes Kavall des bergers de Macédoine dans l'abbatiale de Saint-Florent-le-Vieil.

Genre Musique, danse
Lieu Saint-Florent-le-Vieil Drapeau de la France France
Coordonnées 47° 21′ 44″ nord, 1° 00′ 54″ ouest
Période Juin
Date de création 1990
Date de disparition 2014
Direction artistique Alain Weber
Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire
(Voir situation sur carte : Maine-et-Loire)
Les Orientales
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Les Orientales

Les Orientales était un festival français annuel de musiques, danses et poésies orientales se déroulant à Saint-Florent-le-Vieil, ville de Maine-et-Loire en région Pays de la Loire. Créé en 1990, il se déroulait au début de chaque été.

On y assistait à des spectacles de musiques et traditions d'Orient, le festival permettant au public festivalier de découvrir un patrimoine culturel asiatique et africain.

En , son président Hervé de Charette annonce la fin du festival.

Historique[modifier | modifier le code]

Le festival est consacré aux musiques et traditions d'Orient[1], où se produisent poètes, conteurs, musiciens, danseurs, magiciens et acrobates[2].

Projet missionné à dominante artistique[3], le festival voit le jour en 1990[4]. Initialement dénommé Festival Asie-Occident de Saint-Florent-le-Vieil, il devient en 1999 Les Orientales, sous l'impulsion de son nouveau directeur, Alain Weber[5].

La ville affiche une fréquentation du festival d'environ 20 000 personnes en 2009[6] et de 15 000 personnes en 2011[7]. À l'orée de l'édition 2013, il totalise 225 000 spectateurs en 15 ans, dont 75 000 enfants initiés aux arts d'Orient et d'Asie[8].

Autour du festival, des ateliers sont proposés aux festivaliers afin de découvrir certains aspects culturels, tels que la peinture, la danse et la calligraphie[1],[9], et des spectacles sont organisés pour les jeunes et plus particulièrement pour les enfants.

Devant des difficultés financières, le Hervé de Charette annonce la fin du festival Les Orientales de Saint-Florent-le-Vieil[10],[11],[12]. Le festival de juin 2013 en est sa dernière édition.

Le festival Le rivage des voix lui succède en 2015[13]. La manifestation accueille cette année-là plus de 3 000 spectateurs sur dix-huit concerts[14].

Lieux de spectacles[modifier | modifier le code]

Récitals et musiques des Orientales sont représentés dans l'enceinte des bâtiments de l'abbaye de Saint-Florent-le-Vieil. Un café oriental est installé sur la terrasse même de l'abbaye. D'autres représentations sont données sur les rives de la Loire à Saint-Florent, y compris en soirées avec des spectacles nocturnes. Une sélection de films est également présentée à l'auditorium Julien-Gracq. Des expositions et un marché oriental complètent les animations culturelles.

En 2007, le festival occupe l'abbatiale, l'auditorium J. Gracq, les terrasses de l'abbaye (café égyptien), les caves de l'abbaye, la ferme des coteaux, la salle du Chapitre dans l'abbaye, les jardins du Mont Glonne (marché oriental), le palais Briau à Varades, le parvis de l'abbatiale et la terrasse du Belvédère[15].

Programmation[modifier | modifier le code]

Plusieurs thèmes se succèdent au fil des éditions des Orientales.

La 9e édition du festival se déroule durant un peu plus d'une semaine, du au . On y voit notamment des musiciens du Nil, des musiciens roumains de Gypsy Rythm et un spectacle de danse classique indienne Kathak[16].

En 2010, la manifestation se déroule autour du thème du sacré et de la nature, de l'extrême-orient à l'Afrique. S'y produisent notamment des tambours de Taïwan et du Burundi, des enfants acrobates marocains, des voix andalouses et de la poésie soufie, avec les chanteurs marocain Mohamed Bajeddoub et iranien Shahram Nazeri[17].

L'année suivante, le festival ouvre sa saison avec les étoiles du Ballet royal du Cambodge[18]. La manifestation accueille deux cents artistes, du Maghreb à l'Asie lointaine[19].

En 2012, la manifestation présente des cultures autour de fleuves ; fleuves d'Afrique, le Nil, le Niger et le Zambèze, et fleuves d'Asie, le Yang-Tsé-Kiang, le Gange et le Brahmapoutre[20]. S'y produisent par exemple des musiciens tsiganes d'Égypte[21].

Du 26 au , sur le thème du monde pastoral[2], le festival reçoit Manos Achalinotopoulos et son ensemble (Grèce), l'ensemble Divana (Inde), les frères Dervishi (Macédoine), les bardes ashiq du Shirvan (Azerbaïdjan), Pandit Shyam Sundar Goswami (Inde), Chota Divana (Inde), Bardic Divas (Kazakhstan et Ouzbékistan), Pandit Shyam Sundar Goswami (Inde), Nawal (Océan Indien), maîtres du luth sape de Sarawak (Bornéo), Ny Malagasy Orkestra (Madagascar)[22],[23].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Direction artistique[modifier | modifier le code]

À partir de 1999, Alain Weber en est son directeur artistique[5],[20],[24]. Spécialiste des musiques tsiganes et du monde arabe, il est également conseiller artistique à la Cité de la musique et au musée du quai Branly à Paris[25].

Administration[modifier | modifier le code]

La manifestation est organisée par l'association du festival de Saint-Florent[26], avec à sa tête Asdis Dan, administratrice ; Hervé de Charette en étant son président[11],[12]. L'organisation du festival compte une trentaine de techniciens et une centaine de bénévoles[4].

Finances[modifier | modifier le code]

Le festival est subventionné par le conseil régional des Pays de la Loire, le conseil général de Maine-et-Loire[27], la préfecture de région Pays de la Loire, la ville de Saint-Florent-le-Vieil et le ministère des Affaires étrangères[28].

Il bénéficie également du mécénat d'entreprises et de sociétés civiles : SUEZ Environnement, la Fondation Orange, la SACEM et le Crédit Mutuel d'Anjou[28], la fondation d'entreprise Mécène et Loire[26].

Son budget est de 400 000 € en 2010 et de 350 000 € en 2013[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Les Orientales, Programme 2013, consulté le 9 mars 2014.
  2. a et b Les Orientales, Accueil, consulté le 26 mars 2014.
  3. Association Départementale Danse et Musique de Maine-et-Loire, Les festivals & manifestations estivales programmant des musiques actuelles en Maine-et-Loire « Copie archivée » (version du 2 février 2014 sur l'Internet Archive), avril 2007.
  4. a b et c France 3 (France Télévisions), Saint-Florent-Le-Vieil : annulation du festival "Les Orientales", article du 1er avril 2014.
  5. a et b Le Monde, Rencontre France-Birmanie sur la Loire, article du 1er juillet 2010.
  6. Mairie de Saint-Florent-le-Vieil, Magazine de la ville no 54 - Octobre 2009, document du 7 octobre 2009.
  7. Mairie de Saint-Florent-le-Vieil, Magazine de la ville no 62 - Septembre 2011, document du 21 septembre 2011.
  8. Mairie de Saint-Florent-le-Vieil, Flash infos de la commune no 69 - Mai juin juillet 2013, document du 28 juin 2013.
  9. France Musique (Radio France), Les festivals d'été 2013, émission du 3 juillet 2013.
  10. Ouest-France, Le festival des Orientales n'aura pas lieu, article du 28 mars 2014.
  11. a et b Ouest-France, Le festival était un élément d'un projet global, article du 1er avril 2014.
  12. a et b Ouest-France, Fin des Orientales : les bénévoles tous très tristes, article du 3 avril 2014.
  13. « René Martin inaugure « Le Rivage des Voix », un festival en hommage à Julien Gracq », sur Culturebox (France Télévisions), .
  14. « 21 concerts au festival Le Rivage des voix à Saint-Florent-le-Vieil », sur Ouest-France, .
  15. « Les Orientales, jour après jour (2007) », sur Les Orientales (lesorientales.fr), (sur Internet Archive).
  16. Mairie de Saint-Florent-le-Vieil, Juin 2007 - Les "Orientales" 2007: la curiosité en éveil, consulté le 26 mars 2014.
  17. Conseil général de Maine-et-Loire, Mensuel Maine & Loire no 3 - Juillet août 2010, document du 12 décembre 2011.
  18. L'Express, Les festivals d'été près de chez vous (La 13e édition des Orientales), article du 23 juin 2011.
  19. Les Orientales, 2001 - Préambule, consulté le 26 mars 2004.
  20. a et b Festivals Ouest-France, Les Orientales. Nil, Gange, Niger, Yang-Tsé-Kiang en bord de Loire, article du 31 mai 2012.
  21. Ouest-France, Paroles et musiques du Nil au festival Les Orientales de Saint-Florent-le-Vieil, article du 1er juin 2012.
  22. Les Orientales, Programme 2013 - Concerts et spectacles, consulté le 9 mars 2014.
  23. Télérama, Les Orientales : la Loire au rythme des musiques de l'Est, article du 21 juin 2013.
  24. Les Orientales, Édito 2013 du directeur artistique, consulté le 9 mars 2014.
  25. Conseil régional des Pays de la Loire, Festival Les Orientales (édition 2013), consulté le 26 mars 2014.
  26. a et b Fondation d'entreprise Mécène et Loire, Festival Les Orientales 2010, consulté le 26 mars 2014.
  27. Conseil général de Maine-et-Loire, Délibération de la Commission de l'éducation, de la culture, des sports et des relations internationales du 10 janvier 2011, document du 22 décembre 2011.
  28. a et b Les Orientales, Les partenaires du festival 2013, consulté le 5 février 2014.