Les Amis d'ta femme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Amis d'ta femme
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Rock alternatif
Années actives 1997 - 2005[1]
Site officiel Archive du site officiel des lesamisdtafemme.net
Composition du groupe
Membres David Vincent, François Colson, Cyril Battaini

Les Amis d'ta femme (ADTF) était un groupe français de rock alternatif originaire de Nancy, fondé en 1996 par David Vincent dit Le DâV, François Colson dit Frankoua Frankoué, et Guillaume Oesterlé, Cyril Battaini dit Vatlavé Kraspek les rejoindra plus tard au cours d'une tournée a Mulhouse. Guillaume quittera le groupe quelques semaines plus tard pour raisons personnelles[2].

Les membres[modifier | modifier le code]

En 1996, à sa création, le groupe était composé des trois musiciens suivants :

  • Le DâV à la guitare et au chant ;
  • Frankoué aussi à la guitare ;
  • Guillaume à la contrebassine (instrument fabriqué avec une bassine, une corde et un manche à balai) et au chant.

Dès 1997, Guillaume est remplacé par Kraspek.

Histoire[modifier | modifier le code]

À ses débuts en 1996, le trio ADTF est un groupe de rue. Leurs spectacles sont engagés et provocants, l'humour noir est souvent de rigueur. Ils sortent leur premier album (Faut qu'ça lime !) en février 1998 sur leur propre label, Mort aux Cons Production[3]. Leur second album (Lave-toi la bouche) est produit en 2000 par le label AND Music.

Leur troisième album sort en 2003, il s'agit d'un live avec les Fils de Teuhpu. Un autre live paraitra par la suite (Font la différence (2005)) avec pour seule formation Le DâV, Frankoué et Kraspek. Le dernier album, Noir… et Rouge aussi un peu (2005), a la particularité d'être une reprise de chants anarchistes ou révolutionnaires connus.

Le groupe se sépare lors de la tournée de cet album. Le chanteur David Vincent crée sa propre formation David Vincent et ses mutants tandis que les deux autres forment le groupe Les Frères Couenne[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]