Leck mich im Arsch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une chanson image illustrant la musique classique
Cet article est une ébauche concernant une chanson et la musique classique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Son? « Leck mich im Arsch » [Fiche]
(MIDI file, 9 KB, 2:16)

Leck mich im Arsch K.382c, est un canon à six voix de Mozart, composé en 1782 dans la tonalité de si bémol majeur.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mozart meurt en 1791. Sa veuve, Constanze Mozart, envoie les manuscrits de ses canons aux éditeurs Breitkopf & Härtel en 1799, en spécifiant qu'ils devraient être adaptés avant d'être publiés. L'éditeur change le titre et les paroles en un plus sobre "Laßt froh uns sein" ("Soyons joyeux !"), similaire au chant allemand "Lasst uns froh und munter sein". La version originale du manuscrit est découverte en 1991 dans la bibliothèque musicale de l'Université d'Harvard. Durant l'été précédent, la bibliothèque avait acquis une édition en 17 volumes de l'oeuvre de Mozart. Dans ces volumes il y avait neuf canons originaux de Mozart, dont six signés par le compositeur lui-même, incluant celui catalogué comme KV 231, et un autre nommé "Leck mir den Arsch fein recht schön sauber" ("Lèche-moi le cul bien et proprement", catalogué comme KV 233 ou KV 382d après révision). Ils sont alors considérés comme authentiques.

Paroles[modifier | modifier le code]

Une traduction littérale du titre serait "Lèche-moi le cul"

Leck mich im Arsch!
Laßt uns froh sein!
Murren ist vergebens!
Knurren, Brummen ist vergebens,
ist das wahre Kreuz des Lebens,
das Brummen ist vergebens,
Knurren, Brummen ist vergebens, vergebens!
Drum laßt uns froh und fröhlich, froh sein!

Lèche-moi le cul!
Soyons joyeux!
Se plaindre est vain!
Gargouiller, marmonner est vain,
c'est la véritable affliction de la vie,
marmonner est vain,
Gargouiller, marmonner est vain, vain!
Alors soyons joyeux, gais, joyeux !

Ce canon fait partie d'une série sur des textes à l'humour scatologique, comprenant également :

  • « Difficile lectu mihi mars » K.559, sur les mêmes paroles en latin ;
  • « Leck mir den Arsch fein recht schön sauber », K.382d[1] ;
  • « Bona nox »[2], K.561.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Litt. « Lèche-moi le cul bien et proprement ».
  2. « Bonne Nuit ».

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Leck mich im Arsch » (voir la liste des auteurs).