Leck mir den Arsch fein recht schön sauber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wolfgang Amadeus Mozart,peinture posthume par Barbara Krafft en 1819

Leck mir den Arsch fein recht schön sauber (« Lèche moi bien le cul et nettoie-le ») est un canon pour trois voix en si bémol majeur, K. 233/382d. On a longtemps cru qu'il avait été composé par Wolfgang Amadeus Mozart en 1782 à Vienne, mais il s'avère qu'il a plutôt été composé par Wenzel Trnka.

Authenticité[modifier | modifier le code]

En 1988, Wolfgang Plath présenta les preuves que le compositeur de ce morceau, tout comme les K. 234/382e, était en fait Wenzel Trnka (1739–1791). Le fait que Mozart ne soit probablement pas l'auteur K. 229, K. 230, K. 231, K. 233, K. 234 avait déjà été mentionné dans Bärenreiter Neue Mozart-Ausgabe en 1974.

Paroles[modifier | modifier le code]

La version redécouverte des textes originaux se présente ainsi :[1],[2].


Leck mire den A… recht schon,
fein sauber lecke ihn,
fein sauber lecke, leck mire den A…
Das ist ein fettigs Begehren,
nur gut mit Butter geschmiert,
den das Lecken der Braten mein tagliches Thun.
Drei lecken mehr als Zweie,
nur her, machet die Prob'
und leckt, leckt, leckt.
Jeder leckt sein A… fur sich.

Lèche-moi bien le cul,
Lèche-le bien et nettoie-le,
Lèche bien mon cul et nettoie le, lèche mon cul.
C'est un désir graisseux,
Bien beurré,
Comme un léchage de viande rôtie, mon activité quotidienne.
Trois lècheront plus de deux,
Viens, essaye juste,
Et lèche, lèche, lèche.
Tout le monde lèche des culs pour soi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dennis Pajot, "K233 and K234 Mozart's 'Kiss my Ass' Canons". Mozart Forum
  2. "Die Bäsle-Briefe" par Carsten Ludwigsen, consulté le 11 mars 2011