Le Village des damnés (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Village des damnés.

Le Village des damnés (titre original : The Midwich Cuckoos) est un roman de science-fiction écrit par John Wyndham, publié en 1957.

Le titre original français était Les Coucous de Midwich. Le titre français actuel a été donné en 1995, après la sortie de la seconde adaptation cinématographique par John Carpenter. Le roman original a quant à lui conservé son titre anglais d'origine[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Rien n'avait préparé la paisible bourgade anglaise de Midwich à rester isolée du monde, une nuit entière, par un réseau de forces invisibles. Tout ce qui respirait y perdit conscience.

Et le lendemain, Midwich retrouva son calme séculaire, comme si rien ne s'était passé. Mais bientôt, toutes les femmes, même les jeunes filles, découvrirent qu'elles étaient enceintes.

Neuf mois plus tard, elles donnèrent naissance à trente-et-un garçons et trente filles, remarquablement beaux et forts, quoique leur peau eût des reflets métalliques et que leurs yeux fussent dorés. Il fallut pourtant attendre leur entrée à l'école pour comprendre quel danger fantastique ils représentaient.

Adaptations pour le cinéma[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'éditeur Penguin Books a cependant publié, en 1960, une édition de poche conservant le titre The Midwich Cuckoos, en y associant une image tirée du film de Wolf Rilla et en faisant référence, sur la couverture, mais en plus petits caractères, au titre « The Village of the Damned », alors que le film Village of the Damned venait de sortir sur les écrans. Ultérieurement, en 2001, l'éditeur Rosettabooks a sorti une réédition conservant le titre The Midwich Cuckoos, mais en l'accompagnant, sur la couverture, d'une mention « the basis for Village of the Damned », où le titre des films de 1960 et 1995 apparaissait en plus gros caractères que le titre du roman lui-même.