Le Tic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Tic
Publication
Auteur Guy de Maupassant
Langue Français
Parution
dans Le Gaulois
Recueil
Intrigue
Genre nouvelle
Nouvelle précédente/suivante

Le Tic est une nouvelle de Guy de Maupassant, parue en 1884.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Tic est initialement publiée dans le quotidien Le Gaulois du [1].

Résumé[modifier | modifier le code]

À Châtelguyon, petite station thermale d'Auvergne, dans la grande salle de l'hôtel, le narrateur fait la connaissance d'un père et de sa fille. Le père est affligé d'un tic fort singulier : "Chaque fois qu'il voulait atteindre un objet, sa main décrivait un crochet rapide, une sorte de zigzag affolé". Lors d'une promenade, le père raconte au narrateur d'où lui vient ce mal et pourquoi sa fille garde "pour manger, un gant à la main gauche". Sa fille a été enterrée vivante à la suite d'une maladie qui l'a fait passer pour morte. Mais, la nuit qui suit l'enterrement, sa fille se présente à la maison, assurant qu'elle va bien et qu'un pilleur de tombeau voulant lui voler ses bijoux provoqua son réveil en lui coupant le doigt. Le voleur se trouve être le serviteur du père et voyant la fille en vie, il croit être en présence d'un fantôme et tombe raide mort. [2]

Éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maupassant, Contes et Nouvelles, tome II, notice de Louis Forestier (p. 1373-1374), éditions Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1979 (ISBN 978 2 07 010805 3).
  2. Guy de Maupassant, Toine et autres contes, Hachette, 158 p., p. 82 à 90