Le Grand Messager boiteux de Strasbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Grand Messager boiteux de Strasbourg
Image illustrative de l'article Le Grand Messager boiteux de Strasbourg

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Annuel
Genre Presse locale
Date de fondation 1814
Ville d’édition Strasbourg

Le Grand Messager boiteux de Strasbourg est un almanach qui paraît chaque année en octobre à Strasbourg[1]. Il contient 200 pages environ avec un calendrier avec les fêtes et les cours de la lune, des prévisions météo, des recettes de cuisine, des conseils de jardinage, l'horoscope, des articles, des nouvelles, des contes, des poèmes…

Il est né en 1807 dans sa version allemande (Der Grosse Hinkende Bote[2]) qui n'existe plus, puis en 1814 dans sa version française[3].

Couverture de l'almanach dessinée par Tanconville

Année après année, la couverture reprend le messager dessiné par Tanconville. Il représente un ancien invalide des guerres napoléoniennes qui a obtenu le privilège de distribuer cet almanach pour gagner sa vie. Dans de nombreuses mythologies, les boiteux sont dotés de pouvoirs surnaturels ou d'un savoir supérieur. Pour pallier son infirmité, Tomi Ungerer l'a même un jour équipé de roulettes !

Tanconville dirigea de 1898 jusqu'à sa mort, le Messager boiteux. Chaque année, il en rédigeait la préface, le chapitre d’histoire naturelle, les éphémérides et quelques articles. Il a insufflé le véritable esprit à cet almanach. Esprit qui a été amoureusement conservé par ses successeurs Paul Casper, Jean Christian et actuellement Gérard Riebel et Gérard Grampp.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hervé de Chalendar, « Le messager de Strasbourg boite encore », in L'Alsace, 17 octobre 2014 [1]
  2. Fiche SUDOC [2]
  3. 1816 selon fiche SUDOC[3]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Blum, « Longtemps, longtemps, longtemps" : hommage à Jean Christian, rédacteur en chef du Messager boiteux », in Le Grand Messager boiteux de Strasbourg, 2005
  • Hans-Jürgen Lüsebrink, York-Gothart Mix, Jean-Yves Mollier. (et al.), Les lectures du peuple en Europe et dans les Amériques du XVIIe au XXe siècle, Éd. Complexe, Bruxelles, 2003, 347 p. (ISBN 2-87027-954-X)
  • Christiane Meiss, « Si le Messager boiteux m'était conté », in Le Grand Messager boiteux de Strasbourg, 2003
  • Jean-Paul Sorg, « Boiteux...vous avez dit Boiteux ? », in Le Grand Messager boiteux de Strasbourg, 2003

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]