Le Gentilhomme en rose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Gentilhomme en rose
Image dans Infobox.
Artiste
Date
Type
Dimensions (H × L)
216 × 123 cm
Collection
Palazzo Moroni (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
No d’inventaire
AZ00259 (Cultura Italia)
Localisation
Fondazione Museo di Palazzo Moroni, Bergame (Italie)

Le Gentilhomme en rose ou Le Chevalier en rose (en italien, il Cavaliere in rosa) est un portrait en pied peint par Giovanni Battista Moroni. Le nom complet de l'œuvre est (en italien, Ritratto di Gian Gerolamo Grumelli detto il Cavaliere in rosa). Cette huile sur toile (216 × 123 cm) datée de 1560 environ se trouve à la Fondazione Museo di Palazzo Moroni de Bergame.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le tableau fait partie de la collection privée Lucretia Moroni de la Fondazione Museo di Palazzo Moroni à Bergame. L'œuvre a été présentée à la Royal Academy of Arts en 2014-2015.

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit du portrait de Gian Gerolamo Grumelli alors âgé de 24 ans, un noble de la ville d'Albino, la ville natale du peintre. Le sujet est peint en pied en grandeur nature, vêtu à la mode espagnole de l'époque et la main à l'épée. La teinte rose saumon inhabituelle de sa tunique, ses joues rouges et son regard de biais se détachent sur le fond gris d'un décor antique partiellement en ruine. Le tableau est daté et signé Jo. Bap. Moronus p. MDLX. Une inscription en espagnol sur un des bas-reliefs, MAS EL ÇAGUERO QUE EL PRIMERO qui signifie « mieux la dernière que la première » contraste avec le contexte italien (bergamasque) de l'œuvre. Il s'agirait d'une marque hispanophile à une époque ou Albino est sous l'influence du duché de Milan alors gouverné par l'Espagne.

Autres[modifier | modifier le code]

Cette œuvre est connue internationalement sous de noms divers dont :

  • en italien, il Cavaliere in rosa
  • en anglais, Portrait of Gian Gerolamo Grumelli, The Man in red, The Man in pink, The Cavaliere in red, The Cavaliere in pink, The Knight in pink

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Review: Moroni’s self-conscious sitters at the Royal Academy, , P. Dickerson, Apollo Magazine, London.
  • (en)The Italians: three centuries of Italian art, L. Lanzeni, National Gallery of Australia (en) Portrait of the cavalier in red
  • (en)Art in Renaissance Italy, Northern Italy, Reform and Innovation, 3rd ed., 2005, Laurence King publishing, p.532, par J.T. Paoletti, G.M. Radke.
  • (en) Historytoday. Exhibition: Giovanni Battista Moroni, , P.Baker-Bates
  • (en)The genius of Venice, 1500-1600, J. Martineau, C. Hope
  • (en) Art, High Renaissance, 1984 , page 188, H.N. Abrams
  • (en)Giovanni Battista Moroni: Renaissance Portraitist, 2000, P. Humfrey, J. Bridgeman, Kimbell Art Museum
  • (en) The Italian Emblem: A Collection of Essays, éd. D. Mansueto et E.Laura, Page 89-90 par M. Calabritto
  • (en) The Spanish Presence in Sixteenth-Century Italy: Images of Iberia, éd. Miles Pattenden, Page 137 par P. Baker-Bates
  • (it)I cavalieri gemelli di Moroni, in Il Giornale dell'Arte, no 238, 2004, A. Morandotti
  • CultureItalia (it) cavaliere-rosa
  • Corriere della Sera.it (it) cavaliere-rosa , par F. Bonazolli

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]