Albino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Albino
Albino (Albì)
Blason de Albino
Armoiries
Ville d'Albino, avec les Alpi Orobie et la Vallée de la rivière Serio
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Lombardie Lombardie 
Province Bergame 
Code postal 24021
Code ISTAT 016004
Code cadastral A163
Préfixe tel. 035
Démographie
Gentilé albinesi
Population 18 186 hab. (31-12-2010[1])
Densité 581 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 45′ 00″ nord, 9° 47′ 00″ est
Altitude Min. 317 m
Max. 1 160 m
Superficie 3 132 ha = 31,32 km2
Divers
Saint patron Santi Giuliano e Albino
Fête patronale 9 janvier
Localisation
Localisation de Albino
Localisation dans la province de Bergame.
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Albino
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Albino
Géolocalisation sur la carte : Lombardie
Voir sur la carte administrative de Lombardie
City locator 14.svg
Albino
Liens
Site web site officiel

Albino est une commune italienne de la province de Bergame dans la région Lombardie en Italie. La commune est incluse dans le périmètre du traité international de la Convention alpine[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

  • Limite communale

Histoire[modifier | modifier le code]

Des découvertes archéologiques ont montré que la zone était déjà habitée à l'âge du cuivre. À l'époque romaine, il y avait des établissements dans la région (probablement d'origine gauloise), bien que le premier document mentionnant un in vico Albines date de 892[3]. Plus tard, empêtrée dans les luttes entre les Guelfes et les Gibelins, la ville fut fortement fortifiée, un château étant construit au XIVe siècle. Albino a été sous la République de Venise depuis 1428, avec une forte augmentation de l'industrie textile et du fer[3]. Le passage de la République vénitienne à la République cisalpine, dépendante de Napoléon, a lieu en 1797. La restauration consécutive au Congrès de Vienne a donné l'Italie aux Autrichiens, qui ont établi le Royaume Lombardo-Veneto. Dans les années qui suivent, les sentiments patriotiques en faveur de la naissance d'une nation italienne se développent, donnant lieu aux soulèvements de 1848. Le pas décisif vers l'unification de l'Italie a été franchi par l'expédition des Mille en 1860, à laquelle ont également participé les citoyens Giovanni Battista Poletti et Enrico Piccinini[3].

Albino a reçu le titre honorifique de ville par un décret présidentiel du 27 décembre 1991.

Lion de Venise sur la façade d'un palais à Albino, Italie (1499)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Bondo Petello, Desenzano al Serio, Comenduno, Vall'Alta, Fiobbio, Abbazia, Dossello, Casale

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Aviatico, Borgo di Terzo, Casazza, Cenate Sopra, Cene, Gaverina Terme, Gazzaniga, Luzzana, Nembro, Pradalunga, Selvino, Trescore Balneario, Vigano San Martino

Notes et références[modifier | modifier le code]