Le Dieu des Petits Riens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Dieu des Petits Riens
Titre original
(en) The God of Small ThingsVoir et modifier les données sur Wikidata
Langue
Auteur
Genre
Date de parution
Pays
ISBN 10
0-06-097749-3Voir et modifier les données sur Wikidata
ISBN 13
978-0-06-097749-8Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Le Dieu des Petits Riens (anglais : The God of Small Things), publié en 1997, est un roman semi-autobiographique de l’auteure indienne Arundhati Roy contre le système de castes qui justifie la discrimination et la mondialisation.

Roman[modifier | modifier le code]

Arundhati Roy a mis cinq ans pour écrire son roman, qui a été distribué dans 21 pays.

Intrigue[modifier | modifier le code]

Le Dieu des Petits Riens raconte la vie de jumeaux, Estha et Rahel, dont l'enfance fut frappée par un évènement traumatisant qui les a séparés. Le livre décrit également la façon dont les petits riens de la vie grandissent, affectent le comportement des gens ainsi que le déroulement de leur vie.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Ce roman d'Arundhati Roy remporta le Prix Booker en 1997.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joëlle Célérier-Vitasse, « L’Empreinte du Kathakali dans Le Dieu des Petits Riens d’Arundhati Roy », E-rea, no 2.2,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2017).
  • Dominique Dussidour, « Arundhati Roy : Le dieu des Petits Riens, roman », sur remue.net, (consulté le 23 juillet 2017).
  • Michèle Gazier, « Le Dieu des Petits Riens », sur www.telerama.fr, (consulté le 23 juillet 2017).
  • Fabienne Labaune, « Sens de quelques petits riens dans le roman d’Arundhati Roy, The God of Small Things (première partie) », La Clé des Langues,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2017).
  • Olivier Le Naire, « Roy des Indes », sur www.lexpress.fr, (consulté le 23 juillet 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]