Le Déserteur (film, 2018)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Déserteur
Titre québécois La Grande Noirceur
Titre original La Grande Noirceur
Réalisation Maxime Giroux
Scénario Maxime Giroux
Simon Beaulieu
Alexandre Laferrière
Acteurs principaux
Sociétés de production Metafilms
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada (Drapeau : Québec Québec)
Genre Thriller dramatique
Durée 94 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Déserteur est un thriller dramatique québécois réalisé par Maxime Giroux sorti en 2018.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Quelque part dans le monde, une guerre fait rage. Terrifié à l’idée d’être mobilisé, Philippe a fui Montréal pour se réfugier dans un Ouest américain aussi sauvage que hypnotisant. Il vit tant bien que mal de concours d’imitation de Charlie Chaplin. Mais la cruauté de l’humanité ne se limite pas aux champs de bataille, et Philippe ne va pas tarder à découvrir la face obscure du rêve américain.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Le Déserteur
Score cumulé
SiteNote
Allociné2.6 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
CinéSéries4.0 étoiles sur 5[1]
Le Figaro3.0 étoiles sur 5[2]
Première1.0 étoiles sur 5[3]

Le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 2,6/5.

Pour CinéSéries, « Film surprenant, à la forme complexe mais au message finalement limpide, Le Déserteur est une très belle expérience de cinéma. Brillamment interprété et mis en scène, son pessimisme est autant un cri d'amour qu'une alarme. »[4]. Pour Le Figaro, « Le réalisateur canadien emprunte la voie de l’horreur avec talent créant une atmosphère oppressante. Dommage qu’il y ait quelques longueurs. »[5]. Pour Première, « Si le résultat est formellement brillant, il pêche en revanche sur le plan du récit, succession de saynètes morbides aux dialogues assez simplistes et à l’interprétation forcée. »[6].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]