Le Défenseur du temps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Défenseur du temps
Quartier de lHorloge 11, Paris 30 July 2010.jpg
L'Horloge Le Défenseur du temps
Artiste
Date
Type
Technique
Sculpture, horloge
Hauteur
100 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

Le Défenseur du temps est une œuvre de l’artiste français Jacques Monestier située 8 rue Bernard-de-Clairvaux dans le quartier de l’Horloge, dans le 3e arrondissement de Paris. Elle est à l'arrêt depuis 2003.

Description[modifier | modifier le code]

Le Défenseur du temps est une horloge à automates. À proximité du cadran, un homme juché sur un rocher muni d'un glaive et d'un bouclier se bat contre un oiseau, un dragon et un crabe représentant respectivement le ciel, la terre et la mer. Toutes les heures de h à 22 h, il combat l'un des trois animaux choisi par un programmateur de hasard ; à 12 h, 18 h et 22 h, les trois animaux attaquent en même temps.

L'heure est annoncée par trois coups. Pendant que l'homme combat, il est accompagné par des sons de déferlement de vagues, de grondements de terre ou de souffle de vent selon l'animal choisi.

Le Défenseur du temps mesure 4 m de haut et pèse 1 t environ. Le personnage, les animaux et le cadran de l'horloge sont en laiton martelé et doré à la feuille, le rocher sur lequel ils sont est en laiton oxydé. Dans la configuration d'origine[1], une horloge mère électronique à quartz commandait le programmateur de hasard, six programmateurs à cames et cinq magnétophones.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le Défenseur du temps est situé au 8, rue Bernard-de-Clairvaux ; le quartier de l'Horloge doit son nom à cette œuvre.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Défenseur du temps a été commandé en 1975 par la société immobiliaire Cogedim. Le martelage des écailles du dragon a été réalisé par Louis Desouches, et la réalisation de la structure en acier par Alain Moirod[2].

L'horloge est installée en septembre 1979 dans le quartier de l'Horloge alors inachevé[2]. Elle est inaugurée le par le maire de Paris Jacques Chirac[2].

En 1995, l'horloge a été restaurée. Sa technique a été revue, l'horloge-mère à quartz a été remplacée par une horloge radio-pilotée, et les magnétophones ont été remplacés par un lecteur de CD. Faute de financement pour son entretien, l'horloge est arrêtée le 1er juillet 2003[2].

L'association AMISMO a été fondée en 2014 afin de contribuer au financement des sculptures de Jacques Monestier. Elle a alors entrepris de lever des dons pour la remise en marche de l'horloge. En l'absence d'accord du propriétaire ou de l'auteur, l'association s'est dissoute à la fin de 2015[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'horloge a été restaurée en 1995, et sa technique a été revue (voir section historique).
  2. a b c et d Jacques Monestier, « Conception et réalisation du "Défenseur du Temps" » (consulté le 6 novembre 2013).
  3. Page de l'association AMISMO : http://amismonestier.monsite-orange.fr/

Sur les autres projets Wikimedia :