Le Cygne noir (livre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Cygne noir: La puissance de l'imprévisible (The Black Swan) est un livre de littérature philosophique écrit par l'essayiste, philosophe, statisticien et épistémologue Nassim Nicholas Taleb. Il est publié le par Random House.

Le livre fait partie de l'essai philosophique multi-volume de Taleb sur l'incertitude, intitulé Incerto, qui comprend aussi Le Hasard sauvage (2001), Force et fragilité (2010), Antifragile (2012) et Jouer sa peau (2018).

Contenu[modifier | modifier le code]

Le livre a pour thème l'impact extrême de certains types d'événements rares et imprévisibles[1], ainsi que la tendance humaine à trouver, rétrospectivement, des explications simplistes à ces événements. Cette théorie a été popularisée sous le nom de théorie du cygne noir.

Il couvre aussi des sujets se rapportant à la connaissance, à l'esthétique et aux modes de vie, utilisant des éléments de fiction pour présenter ses arguments.

Au moment de sa parution, c'est un succès commercial américain : il reste 17 semaines dans la liste des best-sellers du New York Times. En , il s'était vendu à 3 millions d'exemplaires. Il est publié en 32 langues.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Giles Foden, « Stuck in Mediocristan », sur theguardian.com, (consulté le ).

Article connexe[modifier | modifier le code]