Langues kiwaianes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Langues kiwaianes
Pays Papouasie Nouvelle-Guinée
Région Province ouest, Golfe
Classification par famille
Carte
Aire de répartition des langues kiwaianes en Nouvelle-Guinée, en rouge sur la carte.
Aire de répartition des langues kiwaianes en Nouvelle-Guinée, en rouge sur la carte.

Les langues kiwaianes sont une famille de langues papoues parlées en Papouasie-Nouvelle-Guinée, dans les régions côtières des provinces ouest et du Golfe[1].

Classification[modifier | modifier le code]

Les langues kiwaianes sont rattachées par Wurm (1975) à une famille hypothétique, les langues trans-nouvelle-guinée. Il les regroupe dans un ensemble qu'il appelle trans-fly, comprenant le morehead-maro, le pahoturi, le tirio et le trans-fly oriental[2].

Malcolm Ross (2005) rejette le trans-fly de Wurm mais maintient la possibilité de l'appartenance du kiwaian au trans-nouvelle-guinée et émet l'hypothèse d'un lien de parenté du kiwaian avec le porome[3]. Hammarström rejette ces différentes propositions par manque de preuves concluantes et laisse aux langues kiwaianes leur statut de famille de langues à part entière[4].

Liste des langues[modifier | modifier le code]

Les langues kiwaianes sont, dans la classification interne de Wurm (1975)[4] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Foley 1986, p. 233.
  2. Ross 2005, p. 23.
  3. Ross 2005, pp. 23, 35.
  4. a et b Glottolog, Kiwaian

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Foley, William A., The Papuan Languages of New Guinea, Cambridge Language Surveys, Cambridge, Cambridge University Press, 1986 (1999) (ISBN 0-521-28621-2).
  • (en) Malcolm Ross, 2005, Pronouns as a preliminary diagnostic for grouping Papuan languages, dans Andrew Pawley, Robert Attenborough, Robin Hide, Jack Golson (éditeurs) Papuan pasts: cultural, linguistic and biological histories of Papuan-speaking peoples, Canberra, Pacific Linguistics. pp. 15–66.