Lamentations d'un poil de cul de femme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lamentations d'un poil de cul de femme est une poésie érotique attribuée à Jules Verne[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle a été publiée en 1881 dans Le Nouveau Parnasse Satyrique[2]. La note qui précède la publication ne laisse aucun doute sur l'identité de son auteur.

Le chroniqueur Paul Eudel, grand ami de Jules Verne, écrit aussi en 1909 : « Dans le genre égrillard [...] une autre poésie de Jules Verne, publiée sous le voile de l'anonyme dans Le Parnasse satyrique [...] est d'un érotisme très accentuée... »[3]

Le poème a été réédité en 1979 par Francis Lacassin dans Textes oubliés mais avec des erreurs de retranscriptions[4]. Il a été republié selon l'original en 2014 dans la Revue Jules Verne no 38, précédé d'un poème hommage à Pierre-Jules Hetzel de Charles Baudelaire, édité dans le même numéro du Parnasse satyrique[5] que le texte de Jules Verne[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • David Baguley, A Critical Bibliography of French Literature, 1994, p. 925
  • Jean-Paul Goujon, Anthologie de la poésie érotique française, 2004, p. 871
  • Volker Dehs, Un humour érotique et scatologique, Revue Jules Verne no 38, 2014, p. 77-93 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Même si aucune certitude n'en a jamais été démontrée par absence de manuscrit.
  2. L'original est conservée à la Bibliothèque municipale de Nantes sous la côte MJV B17
  3. Paul Eudel, Figures nantaises Ouest-Éclair, 1909, p.195
  4. Éditions 10/18
  5. p.61
  6. Ainsi qu'un poème inédit de Jules Verne intitulé L’Étron et le dévoiement.-Fable.