La Mancelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mancelle.

La Mancelle
La Mancelle
La Mancelle, une victoria à vapeur produite en 1878.

Marque Drapeau : France Amédée Bollée
Années de production 1878
Production 50 exemplaire(s)
Moteur et transmission
Énergie Vapeur
L'exposition des machines agricoles et autres machines à vapeur, à l'Exposition universelle de 1878 (Paris).

La Mancelle est une automobile à vapeur conçue en 1878 par le Français Amédée Bollée. À la suite de l'échec commercial du précédent modèle, L'Obéissante, que Bollée attribue à son poids excessif, il conçoit un véhicule plus léger à carrosserie Victoria, atteignant « seulement » les 2 750 kg[1].

Avec la cinquantaine d'exemplaires produits, La Mancelle est la première voiture à avoir été fabriquée en série dans le monde. Sa pointe de vitesse était de 28 à 35km/h (selon les conditions météorologiques).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

'La Mancelle' en 1878.

Les roues sont entraînées au moyen d’un arbre de transmission, relié à un moteur à deux cylindres placé à l'avant, d'un différentiel et de chaînes latérales.

Les suspensions sont entièrement nouvelles : deux ressorts à lames transversaux, équipant indépendamment les roues, assurent la suspension des roues avant.

La direction, quant à elle, fonctionne sur le principe d'un pignon engrenant une crémaillère en arc de cercle et d'une biellette de chaque côté reliée au levier de direction[2].

Elle est le seul véhicule automobile avec L'Obéissante à avoir participé à l'Exposition universelle de 1878[3], où elle remporta une médaille d'or[4] juste après son trajet mené à terme entre Paris et Vienne (Autriche). Elle effectue pour l'occasion une cinquantaine de promenades dans la capitale, la plupart du temps entre le Trocadéro et le Pont de Sèvres. Ces prouesses incitent Le Cordier à créer la Société fondatrice de tramways dallés et de voitures à vapeur, anonyme -capital 460 000 francs-, en établissant une usine au Mans pour la construction de nouvelles voitures par Amédée Bollée[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bollée [Amédée], à toute vapeur ! », sur Gazoline (consulté le 9 avril 2009)
  2. « 1878 - La Mancelle de Bollée », sur Histomobile (consulté le 9 avril 2009)
  3. Bulletin officiel mensuel du Nord-touriste (cycliste), février 1908, p.42.
  4. Le Journal, 22 décembre 1913, p.7.
  5. Le Génie civil : revue générale des industries françaises et étrangères, 15 juin 1881, p.400.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

La Mancelle, de nos jours (2016).

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]