La Mèche rebelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Mèche rebelle était un fabricant et éditeur éco-responsable de jeux de société, basé au Mans, en France. Créé en 1996 par Stéphane Bayle et Stéphanie Czinober[1],[2], cet éditeur a mis fin à ses activités en 2015.

Engagements et politique de l’entreprise[modifier | modifier le code]

Le commerce équitable était au centre des préoccupations de l’entreprise[2] ainsi que le développement du tissu économique local[3] et le respect de l’environnement[2] (les encres utilisés sont végétales, papiers et cartons 100 % recyclés, vernis et peintures à l’eau, bois issus de forêts gérées durablement…[4]).

Divers jeux appartiennent à une gamme « Jeux du monde » créée en 1997 représentant différents jeux du monde entier appartenant au patrimoine culturel[1],[4]. En 2008, la gamme « Jeux du monde, collection Bambou » est créée mixant production locale et commerce équitable[4]. En 2011, sa gamme de jeux « Sur les traces des animaux » est étudiée par un cabinet spécialisé indépendant dans le cadre d’une analyse du cycle de vie : sont passés à la loupe les matières premières utilisées, les transports, la gestion des déchets, les énergies utilisées, la consommation d’eau…[4] des premiers pas de la création du jeu de société jusqu’à sa distribution.

En , le ministère de l’Écologie, du Développement durable, du Transport et du Logement choisit cent-soixante-huit entreprises (dont de très grandes multinationales comme Nestlé Waters ou Danone) pour une expérimentation sur l’affichage environnemental sur les produits de consommation, La Mèche rebelle est la seule entreprise de la liste à être dans le secteur des jeux et des jouets[5]. Sur le même sujet, La Mèche rebelle participe à un groupe de réflexion de l’Association française de normalisation (AFNOR)[6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2011, La Mèche rebelle reçoit le grand prix du Développement durable (dans la catégorie TPE) décerné par le conseil général de la Sarthe[3]. En 2012, La Mèche rebelle est mentionnée comme exemple d’initiative sur le commerce équitable par le conseil régional des Pays de la Loire[4].

Offre ludique[modifier | modifier le code]

La société a coédité quelques jeux avec Cocktailgames. Son catalogue comptait une soixantaine de jeux fin 2009[1] et soixante-dix jeux début 2012[6].

Quelques jeux édités[modifier | modifier le code]

Puzzles[modifier | modifier le code]

  • Les Enfants de Jeanne Lagarde, 2005 et 2006, Jeanne Lagarde, petits puzzles à tirage limité d’illustrations inédites des années 1950

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Article « L’art et la matière », paragraphe « La Mèche rebelle : le jeu sans prise de tête », publié le 10 décembre 2009 sur lepoint.fr.
  2. a b et c « Fabriquer un jeu : de l'idée à la commercialisation » publié dans lemans.maville.com, les pages locales du journal Ouest-France le 2 février 2011
  3. a et b Conseil général de la Sarthe.
  4. a b c d et e [PDF] Dossier sur la création du Conseil ligérien du commerce équitable (en page 9).
  5. « Liste des 168 entreprises sélectionnées pour l’expérimentation d’affichage environnemental » sur e-rse.net.
  6. a et b « La Mèche rebelle : éditeur de jeux éco-conçus » sur Consommer-responsable.fr.
  7. Fiche de Shendao sur Trictrac.net.

Lien externe[modifier | modifier le code]