L'Homme aux orchidées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L’Homme aux orchidées
Auteur Rex Stout
Genre Roman policier
Version originale
Titre original Some Buried Caesar
Éditeur original Farrar & Rinehart
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 1939
Version française
Traducteur Edmond Michel–Tyl
Lieu de parution Paris
Éditeur Fayard
Collection L’Homme aux orchidées no 1
Date de parution 1948
Nombre de pages 221
Chronologie
Précédent La Sauce zingara Meurtre au vestiaire Suivant

L’Homme aux orchidéesSome Buried Caesar dans l'édition originale américaine — est un roman policier américain de Rex Stout, publié en 1939. C’est le sixième roman de la série policière ayant pour héros Nero Wolfe et son assistant Archie Goodwin.

Historique[modifier | modifier le code]

Le roman est d’abord publié en version abrégée sous le titre The Red Bull dans le mensuel The American Magazine de décembre 1938. Il paraît en volume, sous son titre actuel et dans sa version intégrale, en février 1939 chez Farrar & Rinehart.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Nero Wolfe : détective privé
  • Archie Goodwin : assistant de Nero Wolfe, et narrateur du récit
  • Thomas Pratt : fondateur d'un chaîne de restauration rapide
  • Monte McMillan : vendeur du taureau Ceasar
  • Frederick Osgood : voisin de Thomas Pratt
  • Clyde et Nancy Osgood : fils et fille de Frederick Osgood
  • Jimmy et Carolyn Pratt : neveu et nièce de Thomas Pratt
  • Lily Rowan : connaissance de Clyde Osgood
  • Howard Bronson : relation de Clyde Osgood

Résumé[modifier | modifier le code]

Alors que Nero Wolfe et Archie Goodie sont en route pour participer à une exposition florale d’orchidées dans la campagne immédiate de New York, ils ont un accident et leur voiture percute un arbre. Dien qu’indemnes, ils cherchent à téléphoner en allant frapper à la porte d’une maison sise de l’autre côté d’un large pâturage. Une mauvaise idée, car chargés et poursuivis par un gros taureau, ils s’en tirent de justesse, grâce à l’intervention de Caroline Pratt, qui vit non loin de là . Thomas Pratt, l’oncle de Caroline, est le propriétaire de la demeure « gardée » par le taureau et le richissime fondateur d’une chaîne de restauration rapide.

Nero Wolfe et Archie Goodwin font bientôt la connaissance de toute la famille Pratt. À leur grande satisfaction, ils apprennent que le gros taureau, surnommé Hickory Caesar Grindon, doit bientôt terminer sa vie sur le grill. Auparavant, l’animal a servi pour une campagne de publicité des restaurants de l’oncle Thomas qui l’a acheté pour une somme rondelette à un certain Monte McMillan, dont les déboires financiers récents sont de notoriété publique.

Les deux enquêteurs s’aperçoivent vite que tout cet argent lancé par les fenêtres suscite tensions, envies et jalousies entre les invités et les différents membres de la famille. Aussi n’est-ce pas étonnant que, pendant le séjour chez les Pratt, Archie découvre le cadavre du jeune Clyde Osgood, le fils du voisin. Avec ses dons exceptionnels, Nero Wolfe parvient à mener l’enquête pour démasquer le meurtrier et à remporter plusieurs prix pour ses orchidées à l’exposition florale.

Éditions[modifier | modifier le code]

Édition originale en anglais
  • (en) Rex Stout, Some Buried Caesar, New York, Farrar & Rinehart,‎
Éditions françaises

Adaptations à la télévision[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • André-François Ruaud, Les Nombreuses Vies de Nero Wolfe - Un privé à New York, Lyon, Les moutons électriques, coll. Bibliothèque rouge, 2008 (ISBN 978-2-915793-51-2)
  • J. Kenneth Van Dover, At Wolfe's Door: The Nero Wolfe Novels of Rex Stout, 2e édition, Milford Series, Borgo Press, 2003 (ISBN 0-918736-51-X).