Léopold Ridel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Léopold Ridel
Image illustrative de l’article Léopold Ridel
Léopold Ridel vers 1900
par Octave Denis Victor Guillonnet
musée de Laval
Présentation
Nom de naissance Léopold Joseph Ridel
Naissance
Nantes (France)
Décès
Laval (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Activités architecte, agent-voyer, conservateur, inspecteur, aquarelliste
Œuvre
Agence 25, rue Crossardière (Laval)
Réalisations Le Collège de jeunes filles.
Le musée des Sciences.
La chapelle Saint-Julien.
Les pavillons et le cimetière de Vaufleury (1887)
Caisse d'épargne de Laval.
Distinctions fait Chevalier de la Légion d'honneur
le
Publications «L'abbaye de Fontvrault» in Les Archives religieuses du pays poitevin[1]
Entourage familial
Père René Narcisse Ridel
Mère Perrine Blin

Léopold Joseph Ridel, né à Nantes le 17 février 1852 et mort à Laval le 25 juin 1910, est un architecte-voyer français, chevalier de la Légion d'honneur. Architecte de la ville de Laval, architecte ordinaire des monuments historiques, conservateur du musée de Laval, puis inspecteur des Monuments historiques, il est l’architecte de nombreux bâtiments de la ville. En 1892, il est nommé architecte départemental.

Il est inhumé au cimetière de Vaufleury à Laval.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Il est l’architecte de nombreux édifices pour la plupart lavallois :

Ailleurs :

Autres édifices inscrits à l'inventaire du patrimoine culturel :

  • filature, quai d'Avesnières - rue Hidouze [12] ;
  • école primaire Eugène Hairy (1903), rue du cardinal Suhard [13] ;
  • usine textile Notre-Dame d'Avesnières [14] ;
  • théâtre, rue de la Paix [15] ;
  • monument aux morts de la Guerre de 1870 [16], cimetière de Vaufleury.

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 1889, il obtient une mention honorable à l’Exposition universelle et une seconde médaille au Salon de 1890. Le , il est nommé chevalier de la Légion d’honneur [17]. Son insigne lui est remis par le préfet Ernest Seignouret le 16 février 1901.

Collège de jeunes filles de Laval,
construit en 1885 par Léopold Ridel.
Collège de jeunes filles vu côté cours

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Archives religieuses du pays poitevin : Vienne, Deux-Sèvres, Vendée, Charente, Charente-Inférieure : organe mensuel du Musée-Archives Saint-Martin, [s.n.] (Ligugé-Poitiers), 1902-1903, p. 113 et sq
  2. Notice no IA53000026, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Notice no IA53000371, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. Le cimetière de Vaufleury, avec une photo de la tombe de Léopold Ridel.
  5. Notice no IA53000028, base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. Notice no IA53000038, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. Notice no IA53000071, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. Conférence - novembre 2010 -le chemin de fer en Mayenne
  9. Notice no IA53000025, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. Notice no IA53000053, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. Alexandre Dubois, Les architectes par leurs œuvres, Elibron Classics, T. 3, 1999 - 615 pages, réédition de H. Laurens, 1893
  12. Notice no IA53000037, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. Notice no IA53000626, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. Notice no IA53000429, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. Notice no IA53000010, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. Notice no IA53000395, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. « Notice LH/2327/19 », base Léonore, ministère français de la Culture

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alexandre Du Bois, Les architectes par leurs œuvres. H. Laurens. 1893.
  • Georges Lafenestre, Le livre d’or de peinture et de sculpture. Société des artistes français. 1879-1890.
  • Jean-François Troussel, « Léopold Ridel, architecte de la ville de Laval », 303. Revue culturelle des pays de la Loire, 20, 1989.
  • Jean-François Troussel, « Léopold Ridel à Laval : les plaisirs de l’éclectisme », Monuments historiques, 186, 1993, p. 54-57.
  • Dominique Eraud, Francois Lasa, Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. Laval (Mayenne, France), 1990.
  • Alain Croix, Jean Pierre Branchereau, Didier Guyvarc'h, Jean Pierre Landais. Dictionnaire des lycées publics des Pays de la Loire. Presse universitaire de Rennes, 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]