L'Assemblée nationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Voir l'article Assemblée nationale pour le nom donné à certains parlements.
image illustrant la presse écrite
Cet article est une ébauche concernant la presse écrite.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'Assemblée nationale est une revue française du XIXe siècle.

En juillet 1857, sa publication fut suspendue pour une durée de trois mois et elle fut obligée de changer de titre. Elle devint alors Le Spectateur, mais fut interdite en janvier 1858[1].

Armand de Pontmartin y collabora de 1853 à 1858[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Guyaux, Baudelaire : un demi-siècle de lecture des Fleurs du mal, 1855-1905, Presses Paris Sorbonne, 2007, p. 1041, partiellement consultable sur Google Livres.
  2. André Guyaux, Baudelaire : un demi-siècle de lecture des Fleurs du mal, 1855-1905, Presses Paris Sorbonne, 2007, p. 1040, partiellement consultable sur Google Livres.