Krom de Pskov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Krom de Pskov
image illustrative de l’article Krom de Pskov
Krom ou Kremlin de Pskov
Type Kremlin
Début construction fin XIe siècle début XIIe siècle
Destination initiale Résidence et Citadelle
Protection héritage culturel de la Fédération de Russie
Coordonnées 57° 49′ 17″ nord, 28° 19′ 46″ est
Pays Drapeau de la Russie Russie
Oblast Oblast de Pskov
Localité Pskov

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Pskov

(Voir situation sur carte : Oblast de Pskov)
Krom de Pskov

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
Krom de Pskov

Le Krom de Pskov ou Kremlin de Pskov ou Détinets de Pskov est le centre architectural historique de la ville de Pskov en Russie, le noyau central de la Forteresse de Pskov. Il est situé sur un rocher qui s'avance entre les rivières Pskova et Velikaïa et occupe une surface de 3 hectares. L'accès au krom passe par le Bourg de Dovmont, devenu un site archéologique important.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier peuplement de la partie de la ville occupée par le krom date du premier millénaire de notre ère. À la fin du Xe siècle début XIe siècle, il existait là un promontoire de terre probablement renforcé par des pierres et l'église en bois de la Trinité. À l'époque de la République de Pskov (fin du XIVe siècle début XVIe siècle), le Kremlin avec sa cathédrale et sa vetché constituaient le centre spirituel, juridique, administratif et politique du territoire de Pskov. La vetché se composait de toute la population libre de sexe masculin. Celle de la ville et des villes vassales. L'assistance était dominée par une tribune où prenait place le posadnik (maire), les anciens et le prince. Une expédition archéologique du musée de l'Ermitage a découvert en 1978-1979 les fondations de cette tribune à proximité de la cathédrale de la Trinité[1].

Le Kremlin était entouré d'un mur de pierre surmonté d'un toit en bois d'une hauteur de 6 à 8 mètres et d'une épaisseur variant de 2.5 à 6 mètres. La longueur du mur situé à l'est est de 435 mètres et celle du mur sud de 88 mètres. Ce dernier était appelé « persi » (qui signifie « poitrine » en vieux russe). C'est là que les défenseurs recevaient les assiégeants. Ce mur surmontait un fossé rempli d'eau, taillé à même le roc entre les deux rivières Pskova et Velikaïa qu'il surmontait de plus de 20 mètres. Aujourd'hui, la muraille est à moitié enfoncée dans le sol[2].

Le Krom joua un rôle déterminant durant les sièges qu'il subit en résistant aux assaillants à diverses reprises dont les dernières sont le Siège de Pskov (1581-1582) par les Polonais et le Siège de Pskov (1615) par les Suédois. Ces deux sièges se terminent par des traités de paix favorables à la Russie.

Vue panoramique du Krom

Références[modifier | modifier le code]

  1. Éléna Moroznika, Pskov, traduction française de Michelle Paeschen, Édition Radouga, Moscou 1983, p. 32
  2. Éléna Moroznika, Pskov, Op. cit. p. 28

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]