Krishna (fleuve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Krishnâ)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la divinité, voir Krishna.
Krishna
Le delta de la Krishna
Le delta de la Krishna
Les fleuves de l'Inde
Les fleuves de l'Inde
Caractéristiques
Longueur 1 290 km
Bassin 253 040 km2
Bassin collecteur Krishna
Débit moyen 1 641,74 m3/s (Vijaywada)
Cours
Source Ghats occidentaux
· Localisation Mahabaleshwar
· Altitude 1 337 m
· Coordonnées 17° 55′ 28″ N 73° 39′ 36″ E / 17.92444, 73.66 (Source - Krishna)  
Embouchure Golfe du Bengale
· Altitude 0 m
· Coordonnées 15° 57′ N 80° 59′ E / 15.95, 80.983 (Embouchure - Krishna)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Bhima, Dindi, Peddavagu, Halia, Musi, Paleru, Amaravati
· Rive droite Venna, Koyna, Panchganga, Dudhganaga, Ghataprabha, Malaprabha, Tungabhadra
Pays traversés Drapeau de l'Inde Inde
Régions traversées Maharashtra, Karnataka, Andhra Pradesh

La Krishna ou Kistna (Krishnā) est l'un des plus longs fleuves de l'Inde avec un cours de 1 290 kilomètres. Prenant sa source dans les Ghats occidentaux, il traverse l'Inde du Sud d'Ouest en Est (le Karnataka) et se jette dans le golfe du Bengale à Hamasaladeevi dans l'Andhra Pradesh. Son vaste delta a créé une sorte de péninsule qui est traditionnellement considérée comme la limite septentrionale de la Côte de Coromandel.

Géographie[modifier | modifier le code]

A Mahabaleshwar, ville des Ghats occidentaux du Maharashtra, la bouche d'une statue de vache dans l'antique temple de Mahadev est considérée par la tradition religieuse hindoue comme la source principale du fleuve Krishna. Son affluent le plus important est le Tungabhadra, lui-même constitué par la réunion des rivières Tunga (en) et Bhadra (en) provenant des même Ghats occidentaux. Parmi ses autres affluents, les plus importants sont le Koyna, le Bhima (rivière), le Malaprabha (en), le Ghataprabha (en), le Yerla, le Varna, le Dindi, la Musi et le Dudhganga.

Deux grands barrages ont été construits sur le fleuve, le Barrage d'Almatti à barrage de Srisailam et l'autre à Nâgârjuna Hill. Ce dernier, appelé Nâgârjuna Sâgar soutient un réservoir d'eau considéré comme l'un des plus grands construits par l'Homme.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Louis Frédéric, Dictionnaire de la civilisation indienne, Robert Laffont, 1987

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]