Kochtan-Taou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Koshtan-Tau)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la montagne image illustrant la Russie image illustrant le Caucase
Cet article est une ébauche concernant la montagne, la Russie et le Caucase.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Kochtan-Taou
Illustration sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 5 150 m
Massif Grand Caucase
Coordonnées 43° 03′ 09″ Nord 43° 12′ 43″ Est / 43.0525, 43.21194
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
République Kabardino-Balkarie
Ascension
Première 9 août 1889 par Hermann Woolley avec Christian Jossi, par l'arête Sud
Voie la plus facile arête Nord

Géolocalisation sur la carte : Caucase

(Voir situation sur carte : Caucase)
Kochtan-Taou

Géolocalisation sur la carte : Kabardino-Balkarie

(Voir situation sur carte : Kabardino-Balkarie)
Kochtan-Taou

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

(Voir situation sur carte : Russie européenne)
Kochtan-Taou

Le Kochtan-Taou (ou en anglais Koshtan Tau, en russe : Коштан-тау ; en balkar : Къоштан тау, ce qui signifie « montagne réunie »), est un sommet du Grand Caucase situé en Kabardino-Balkarie (Russie). C'est le quatrième plus haut sommet du Caucase (et donc d'Europe si l'on compte le Caucase dans ce continent).

Lors d'une tentative en 1888, les Britanniques William F. Donkin et Harry Fox avec les guides suisses Kaspar Streich et Johann Fischer disparurent sans laisser de traces. Le sommet fut gravi pour la première fois, l'année d'après, le 9 août 1889 par Herman Woolley avec le guide suisse Christian Jossi, par l'arête Sud.

La voie normale actuelle est celle de l'arête Nord, gravie pour la première fois par Willi Merkl, Fritz Bechtold et Walter Raech en 1929[1].

Le Kochtan-Taou se trouve dans la réserve naturelle de haute montagne de Kabardino-Balkarie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fritz Bechtold « Willy Mekl 1900-1934 », Himalayan Journal n° 7, avril 1935

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]