King's Road

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

King's Road
Image illustrative de l’article King's Road
King's Road
Situation
Coordonnées 51° 29′ 15″ nord, 0° 10′ 08″ ouest
Pays Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Ville Londres
Quartier(s) Kensington et Chelsea
Morphologie
Type Rue
Géolocalisation sur la carte : Grand Londres
(Voir situation sur carte : Grand Londres)
King's Road

King's Road (aussi écrit Kings Road) est une avenue de la ville de Londres, Royaume-Uni.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette avenue relie Sloane Square dans le borough londonien de Kensington et Chelsea au borough londonien de Hammersmith et Fulham en traversant Chelsea et Fulham.

On trouve à son extrémité est la station de métro Sloane Square, desservie par les lignes Circle roundel1.PNG Circle District roundel1.PNG District,

Origine du nom[modifier | modifier le code]

King's Road, route du Roi en français, doit son nom à son passé de route privée utilisée par le roi Charles II pour se rendre à Kew.

Historique[modifier | modifier le code]

N° 211 : Argyll House (1723).

Cette voie reste dans le domaine royal jusqu’en 1830, même si certaines personnes, proches du pouvoir, peuvent également l’emprunter. Quelques maisons datent du début du XVIIIe siècle.

Dans les années hippies et punks, la rue est un haut-lieu de la contreculture.

C'est aujourd'hui une rue très commerçante avec de nombreuses boutiques de prêt-à-porter.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • No 138a : en 1955 est inaugurée à cette adresse la boutique de la couturière Mary Quant[1] ; elle porte le nom de Bazaar[2].
  • No 211 : Argyll House (1723)[3].
  • No 213 : le réalisateur et producteur Carol Reed habite cette maison de 1948 à sa mort en 1976.
  • No 215 : le compositeur Thomas Arne (1710-1778) a vécu ici et y aurait composé la chanson patriotique Rule, Britannia!. L’actrice Ellen Terry habite la maison de 1904 à 1920. L’écrivain et comédien Peter Ustinov y réside également.
  • No 430 : emplacement de la boutique de la styliste Vivienne Westwood.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Richard Tames, Voyages dans l’Histoire : Londres, National Geographic, 2011 (ISBN 978-2-84582-342-6).
  2. « Mary Quant », King's Road, Chelsea.
  3. Argyll House, sur British History Online (en anglais).