Kickers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kickers (homonymie).
Kickers
Image illustrative de l'article Kickers

Création 1968
Dates clés 1968
Fondateurs Daniel Raufast - fondateur
Siège social Drapeau de la France Cholet Voir et modifier les données sur Wikidata (France)
Actionnaires Groupe RoyerVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Habillement
Produits Chaussures, vêtements
Société mère Groupe Royer (en France)
Site web http://www.kickers.com/


Kickers est une marque française[1] créée en 1970, qui produisit au début une large gamme de chaussures et plus tard des vêtements.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1970, Daniel Raufast tomba sur une affiche publicitaire de la comédie musicale Hair[2]. Intéressé par tous les jeunes qui portaient des jeans, il développa un nouveau concept de chaussures qu'il croyait plus compatible avec la blue-jean génération. Le designer Jacques Chevallereau créa la première botte en jeans.

Cette nouvelle chaussure était très originale :

  • utilisation de nubuck
  • forme ressemblant plus à une botte courte qu'à une chaussure ordinaire
  • semelles de caoutchouc naturel
  • œillets
  • couture en contraste, comme pour les jeans.

Basée sur le mot anglais kick (donner un coup de pied) et ker (pour la consonance américaine), auquel s’ajoutera un « s » pour marquer la similitude avec jeans [3], l'entreprise Kickers a démarré et a été publiée officiellement en 1970.

Le succès fut tel qu'au cours d'une saison, Kickers dut augmenter sa capacité de production de 300 à 12 000 paires par mois. En 1974, les Kickers étaient vendues dans plus de 70 pays.

C'est à la fin des années 1980 et au début des années 1990 que Kickers a vraiment connu le succès populaire lorsque les chaussures Kick Hi ont été portées par des icônes de la scène musicale de Manchester[4]. Les Kick Hi sont devenues populaires dans les Rave party, d'abord avec Acid House[5], puis plus tard avec la musique trance. De nombreux fans de la chaussure venaient de divers courants contemporains et musicaux, notamment le UK garage, RnB, pop et hip-hop [6].

Au fil des ans, Kickers a été associée à l'industrie musicale, y compris MS Dynamite, So Solid Crew[7], Jarvis Cocker, Noel Gallagher, Mike Skinner, Arctic Monkeys, Craig David et Rodney P.

Ian Brown a pu lancer la tendance en portant une paire de Kickers à « The Haçienda » de façon effrontée comme une riposte au strict code vestimentaire d'alors. The Stone Roses en portaient dans leur vidéo de Fools Gold[8].

Kickers sponsorisait les Urban Music Awards (UMA) de Londres en 2007[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Kickers », sur les entreprises françaises, (consulté le 25 décembre 2013)
  2. « Kickers », sur tendances-de-mode.com, (consulté le 22 septembre 2013)
  3. « Kickers », sur Il était une fois Kickers, site officiel de la marque (consulté le 25 décembre 2013)
  4. « Kickers », sur 2006, Go Do Something & Indie bands in Kickers (consulté le 25 décembre 2013)
  5. « Kickers », sur 1988, Raving in red kick hi's (consulté le 25 décembre 2013)
  6. « Kickers », sur 2010, Happy Birthday! 40 years of Kickers (consulté le 25 décembre 2013)
  7. « Kickers », sur 2002, Garage & Grime, get into Kickers (consulté le 25 décembre 2013)
  8. « Kickers », sur 1989, Madchester take on Kickers (consulté le 25 décembre 2013)
  9. « Kickers », sur Kickers Urban Music Awards 2007, (consulté le 25 décembre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]