Kaliémie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La kaliémie est la concentration de potassium (K+) dans le plasma sanguin.

Rôles du potassium[modifier | modifier le code]

Le potassium est le principal ion intracellulaire, en particulier dans les cellules musculaires. Il existe un très fort gradient de concentration entre le potassium intracellulaire et extracellulaire, entretenu par des pompes situées dans les membranes cellulaires.

Il intervient dans les phénomènes suivants :

Régulation[modifier | modifier le code]

La valeur normale de la concentration en ion potassium plasmatique est de 3,6 à 5 mmol·l-1

Le rôle du potassium est capital, et son taux se doit de rester dans une fourchette très précise : l'hypokaliémie mais surtout l'hyperkaliémie peuvent entraîner la mort (par hyperexcitabilité cellulaire, cardiaque notamment). Cependant 98 % du potassium du corps humain est intracellulaire[1] et n'est donc pas mesurée dans la kaliémie.

Certains facteurs influencent le flux potassique :

le rein reste l'organe majeur de la régulation de la kaliémie. Cet ion est filtrée par le glomérule et réabsorbée par le tube contourné proximal et l'anse de Henle, ces deux versants pouvant être adaptées.

Par ailleurs les pertes en potassium sont majorées en cas de diarrhées ou lors de la prise de diurétiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gumz ML, Rabinowitz L, Wingo CS, An integrated view of potassium homeostasis, N Engl J Med, 2015; 373:60-72