Harumafuji Kōhei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Kōhei Harumafuji)
Aller à : navigation, rechercher
Harumafuji Kōhei
Harumafuji 2011 Sep.JPG

Kôhei Harumafuji en 2011.

Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Taille
1,85 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Poids
133 kgVoir et modifier les données sur Wikidata
Blog officiel

Harumafuji Kōhei (日馬富士 公平?), ou Ama Kōhei (安馬 公平?), né Davaanyamyn Byambadorj le à Oulan-Bator, est un lutteur de sumo mongol et 70e yokozuna. Il mesure 1,85 m et pèse 133 kg.

Carrière[modifier | modifier le code]

Harumafuji atteint la division makuuchi en octobre 2004. Il devient pour la première fois komusubi et sekiwake respectivement en février et avril 2007, grades qu'il alterne jusqu'à accéder à celui d’ōzeki en décembre 2008.

Harumafuji obtient son premier yūshō en makuuchi en mai 2009 en remportant le Natsu basho[1]. Il remporte à deux reprises le Nagoya basho en juillet 2011 et 2012[2], puis l’Aki basho à Tokyo en septembre 2012.

Il est promu 70e yokozuna le 26 septembre 2012[3] (il est le 3e consécutif mongol et le 5e non Japonais à atteindre ce grade) après avoir remporté deux tournois consécutivement (et sans une défaite).

Il remporte le Hatsu basho (15-0) à Tokyo en janvier 2013 et le Kyūshū basho (14-1) à Fukuoka en novembre 2013. Il obtient son 7e titre à l'occasion du tournoi de Kyushu en novembre 2015 avec un score de 13-2, puis son 8e à l'occasion du Nagoya basho de juillet 2016 sur le même score.

Le 14 novembre 2017, Harumafuji se retire du tournoi de Fukuoka, après qu'il a été révélé que, le 25 octobre, il aurait frappé dans un bar avec une bouteille de bière puis avec les poings un autre lutteur, Takanoiwa (en), lui causant une blessure à la tête qui nécessiterait deux semaines pour être soignée[4],[5]. Il annonce le 29 novembre qu'il met fin à sa carrière (intai)[6].

Parmi les sanshō, il a remporté le ginō-shō à cinq reprises, le shukun-shō à quatre reprises, et le kantō-shō à une reprise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Natsu basho 2009 : 15e journée (senshûraku) », sur Info-Sumo (consulté le 1er juin 2009)
  2. (en) Mark Buckton, « Harumafuji's third yusho marred by an ill-mannered yokozuna », Japan Times, 28 juillet 2012.
  3. « Harumafuji devient le 70ème yokozuna », sur Dosukoi.fr, (consulté le 19 septembre 2016)
  4. Philippe Mesmer, « Une rixe entre lutteurs de sumo tourne au scandale », Le Monde, le 19 novembre 2017
  5. Japon: le monde du sumo terni par une accusation d'agression, AFP sur BFMTV, le 16 novembre 2017
  6. Mathias Cena, « Scandale du sumo au Japon: Le champion Harumafuji met un terme à sa carrière », 20 minutes,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]