Julien Roche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roche.
Ne pas confondre avec Marius Roche (1921 - 2010), son frère jumeau, également résistant des maquis de l'Ain.
Julien Roche
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Fratrie
Autres informations
Membre de
Conflit

Julien Roche, né en 1921 à Villieu dans l'Ain et mort le à L'Abergement-de-Varey[1] lors du combat de la ferme de la Montagne lors de l'opération Caporal, est un résistant français.

Résistant[modifier | modifier le code]

Dès le 20 juin 1943, Henri Romans-Petit l'intègre, lui et son frère jumeau Marius Roche, à la ferme des Gorges, qui rassemble une vingtaine de personnes réfractaires au STO. Henri Romans-Petit choisit d'établir un camp à Montgriffon pour l'avantage de son emplacement géographique favorable à la mise en place de stratégies d'attaques[2]. C'est à cette époque que Julien Roche semble avoir été à l'origine du surnom « Romans » d'Henri Romans-Petit[2].

Le , il fait partie[3] avec son frère Marius, des 122 maquisards à défiler en armes à Oyonnax. Le , il participe au combat de la ferme de la Montagne à L'Abergement-de-Varey[1] durant lequel il est tué[4],[3] (voir Opération Caporal).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Henri Girousse, « Marius Roche », sur maquisdelain.org (consulté le 2 juin 2013).
  2. a et b « Le camp de la ferme des Gorges », sur maquisdelain.org (consulté le 2 juin 2013).
  3. a et b Corinne Garay, « Marius Roche : figure de la Résistance et homme de passion », sur voixdelain.fr, (consulté le 2 juin 2013).
  4. « ROCHE Julien Jean », sur Memorialgenweb.org.

Articles connexes[modifier | modifier le code]