José Rodrigues dos Santos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir José Rodrigues (homonymie), Rodrigues (homonymie) et dos Santos.
José Rodrigues dos Santos
Description de cette image, également commentée ci-après
José Rodrigues dos Santos en 2016
Nom de naissance José António Afonso Rodrigues dos Santos
Naissance (55 ans)
Beira, Mozambique
Activité principale
Distinctions
Prix du club littéraire de Porto (2009)
Auteur
Langue d’écriture portugais

Œuvres principales

  • Codex 632 : le secret de Christophe Colomb
  • La formule de Dieu
  • Furie divine
  • L'ultime secret du Christ
  • La clé de Salomon
  • Vaticanum
  • Signe de vie

José António Afonso Rodrigues dos Santos, né le à Beira au Mozambique, est un journaliste et écrivain portugais. Il est actuellement le présentateur phare du journal télévisé de 20 h de la chaîne publique RTP1.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premières années en Afrique[modifier | modifier le code]

Natif de Beira dans la province de Sofala, il est le fils de José da Paz Brandão Rodrigues dos Santos (Penafiel, 13 octobre 1930 - janvier 1986), médecin, et de Maria Manuela de Campos Afonso Matos. Alors qu'il est encore bébé, sa famille emménage à Tete, où il vivra jusqu'à l'âge de neuf ans.

Adolescence[modifier | modifier le code]

À la suite de la séparation de ses parents, il part vivre à Lisbonne avec sa mère mais les difficultés financières de cette dernière l'obligent à repartir vivre avec son père à Penafiel, au nord du Portugal. Son père s'adaptant difficilement au Portugal, ils partent vivre à Macao. Il y crée un journal étudiant qui éveille l'intérêt des responsables d'une radio locale. Cela le conduira à être interviewé par une journaliste nouvellement arrivée à Macao : Judite de Sousa (actuellement fonctionnaire pour la chaîne privée TVI). En 1981, âgé de 17 ans, José Rodrigues dos Santos commence sa carrière de journaliste au sein de Radio Macau.

Carrière de journaliste[modifier | modifier le code]

José Rodrigues dos Santos est titulaire d'un doctorat en sciences de la communication avec une thèse portant sur les reportages de guerre à la Nouvelle université de Lisbonne.

Il est également professeur à l'université nouvelle de Lisbonne et journaliste pour RTP, ayant occupé à deux reprises le poste de directeur de l'information de la télévision publique portugaise.

Il présente depuis 1991 le journal télévisé de 20 h sur RTP1, première chaîne publique portugaise[1].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié en 1988 avec Florbela Cardoso, il est le père de deux filles : Catarina Cardoso Rodrigues dos Santos et Inês Cardoso Rodrigues dos Santos.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • (pt) Comunicação, Difusão Cultural, 1992
  • (pt) Crónicas de Guerra I - Da Crimeia a Dachau, Gradiva, 2001
  • (pt) Crónicas de Guerra II - De Saigão a Bagdade, Gradiva, 2002
  • (pt) A Verdade da Guerra, Gradiva, 2002
  • (pt) Conversas de escritores, Gradiva, 2010

Œuvrages biographiques[modifier | modifier le code]

Série Calouste Gulbenkian
  • José Rodrigues dos Santos, L'homme de Constantinople [« O Homem de Constantinopla »], Gradiva, (ISBN 978-989-616-549-9)
  • José Rodrigues dos Santos, Un Millionnaire à Lisbonne [« Um Milionário em Lisboa »], Gradiva, (ISBN 978-989-616-559-8)
Série biographique familiale
  • José Rodrigues dos Santos, O Anjo Branco [« O Anjo Branco »], Gradiva, (ISBN 978-989-616-390-7)

Œuvres de fiction[modifier | modifier le code]

Série Tomás Noronha
  1. José Rodrigues dos Santos (trad. Cindy Kapen), Codex 632. Le secret de Christophe Colomb [« O Codex 632 »], Gradiva, (ISBN 978-2-3572-0177-4, 978-2-3572-0177-4 et 978-9-8961-6072-2)
  2. José Rodrigues dos Santos (trad. Carlos Batista), La Formule de Dieu [« A Fórmula de Deus »], Gradiva, (ISBN 978-2-35720-113-2, 978-2-35720-113-2 et 978-2-2662-3656-0)
  3. José Rodrigues dos Santos, Le Septième Sceau [« O Sétimo Selo »], Gradiva,
  4. José Rodrigues dos Santos (trad. Adelino Pereira), Furie divine [« Fúria Divina »], Gradiva, (ISBN 978-2-3572-0256-6)
  5. José Rodrigues dos Santos (trad. Carlos Batista), L'Ultime Secret du Christ [« O Último Segredo »], Gradiva, (ISBN 978-2-35720-134-7 et 978-2-35720-134-7)
  6. (pt) José Rodrigues dos Santos, A Mão do Diabo [« A Mão do Diabo »], Gradiva, (ISBN 978-989-616-494-2)
  7. José Rodrigues dos Santos (trad. Adelino Pereira et Cécile Gassan), La Clé de Salomon [« A Chave de Salomão »], Gradiva, (ISBN 978-2-35720-176-7 et 978-2-35720-176-7) : présenté comme la suite de La Formule de Dieu[2]
  8. José Rodrigues dos Santos (trad. Adelino Pereira), Vaticanum [« Vaticanum »], Gradiva, (ISBN 978-2-35720-334-1 et 978-2-35720-334-1)
  9. José Rodrigues dos Santos (trad. Adelino Pereira), Signe de vie [« Sinal de Vida »], Gradiva,
Hors série
  • (pt) A Ilha das Trevas, Gradiva, 2007
  • (pt) A Filha do Capitão, Gradiva, 2004
  • (pt) A Vida Num Sopro, Gradiva, 2008

Hors fiction[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix du club littéraire de Porto (2009)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]