Jojoba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Simmondsia chinensis

Le jojoba (Simmondsia chinensis) est une espèce d'arbuste de la famille des Simmondsiacées.

Elle est cultivée pour la cire (appelée communément « huile de jojoba ») contenue dans ses graines.

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

Cette plante est originaire de l'extrême sud des Etats-Unis (Arizona et Californie) et du nord du Mexique[1].

Aujourd'hui, les principaux producteurs sont l'Argentine, Israël, les Etats-Unis, l'Australie[2] et le Pérou[3].

La culture de jojoba s'est implantée dans les régions semi-désertique d'Argentine[4], au nord-est du pays[5].

Récemment, Israël s'est lancé dans la production de jojoba et compte parmi les plus grands producteurs mondiaux[6].

On l'appelle encore « Or du désert » ou « Noix de brebis » car elle pousse dans les lieux arides, en plein soleil.

Description[modifier | modifier le code]

Feuillage et fruits de Simmondsia chinensis

Si le jojoba ne dépasse guère 2,5 m à l'état naturel, ses racines sont très longues, jusqu'à 30 m ou plus, ce qui lui permet d'aller chercher l'humidité très loin et très profondément dans le sol.

Son feuillage rappelle celui de l'olivier.

Les graines encore appelées « amandes » ou « fèves » sont de la taille d'une olive et on les récolte à l'automne. La production est soumise à l’alternance biennale[7]. On en extrait l'huile de jojoba, une sorte de cire liquide comparable au sébum et qui ne rancit pas.

Utilisation[modifier | modifier le code]

L'huile de jojoba est utilisée dans l'industrie des cosmétiques pour diluer les huiles essentielles, en remplacement du blanc de baleine.

Elle est aussi appréciée comme huile de massage, car elle pénètre facilement la peau et ne laisse pas de sensation de gras, ou encore pour la lubrification des moteurs et l'alimentation des lampes pour l'éclairage.

Elle nécessite malgré tout quelques précautions d'emploi[8].

Usage alimentaire[modifier | modifier le code]

Considérée comme nouvel aliment au sein de l'Union Européenne (consommation restée négligeable dans les pays de l’Union européenne avant le )[9], l’huile de Jojoba (Simmondsia chinensis) ne bénéficie pas encore d'autorisation en usage alimentaire[10]. En France, la DGCCRF l'a inscrite sur la liste des huiles végétales considérées comme nouveaux aliments[11], aussi appelés novel food en anglais, dont la commercialisation reste soumise à autorisation préalable [12] dont l'évaluation et l'accord sont effectués par l'ANSES.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Il existe à propos du nom scientifique du jojoba une anecdote : le botaniste Link, qui a nommé l'espèce à partir des notes du découvreur Nuttal en 1836, a confondu NCalif et China et avait nommé l'espèce Buxus chinensis[réf. nécessaire] alors qu'elle est en fait originaire du sud-ouest des États-Unis.

Par ailleurs, Oldelaf et Monsieur D l'utilisent dans leur chanson Nous, les Vedettes, non sans une pointe d'humour caustique, afin de dénoncer la superficialité du monde du show-business. Oldelaf dit développer « une allergie hyper rare au jojoba » qui l'empêche d'avoir « la peau jolie ».

Jojoba est aussi utilisé dans leur autre chanson Raoul mon pitbull.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les vertus de l'huile de jojoba », sur jojoba.biologique.bio
  2. (en) « Wadi-Wadi jojoba »
  3. « Huile de jojoba », sur nigelle-bienetre.com
  4. « Huile végétale de jojoba », sur aroma-zone.com (consulté le )
  5. « Ecooil », sur ecooil.com (consulté le )
  6. « L'huile de jojoba, l'or du désert », sur francetvinfo.fr, (consulté en )
  7. (en) Jojoba: New Crop for Arid Lands, New Raw Material for Industry, National Academies, (lire en ligne)
  8. « Huile de Jojoba - Composition, Utilisation, Bienfaits », sur https://www.passeportsante.net/, (consulté le )
  9. « L_2015327FR.01000101.xml », sur eur-lex.europa.eu (consulté le )
  10. « EU Novel food catalogue (v.1.1) », sur ec.europa.eu (consulté le )
  11. « Tableau des huiles végétales alimentaires nouvelles » [PDF], sur economie.gouv.fr, (consulté le )
  12. « Huile végétale… un nouvel aliment ? », sur www.economie.gouv.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :