John Hamon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
John Hamon
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (39 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Sites web
Distinction
Chatons d'Or (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
L'Affiche John Hamon

John Hamon (né en 1982[1]) est un artiste français spécialisé en art urbain, connu pour avoir posté son image sur des immeubles de nombreuses villes dont Paris[2]. Il décrit sa motivation comme suit : « C'est la promotion qui fait l'artiste ou le degré zéro de l'art »[3]. Son pseudonyme artistique est une allusion évidente au personnage de John Hammond dans la franchise Jurassic Park.[Information douteuse]

Affiches de John Hamon[modifier | modifier le code]

Hamon a commencé à afficher son portrait de sa carte d'identité sur les murs parisiens en 2001[2]. L'image elle-même a été prise en 2000, alors que Hamon avait 18 ans et fréquentait le lycée[2]. Plus tard, Hamon a projeté l'image sur des bâtiments remarquables (le Palais de Tokyo, le Palais-Royal et la Bibliothèque nationale de France[4]). Hamon a affiché l'image dans les monuments à travers le monde - comme la tour de Pise[4],[5] - dans 33 pays et 77 villes[6]. En , il projette son image sur la Tour Eiffel[7]. Il a déjà été arrêté pour projeter sur Notre-Dame de Paris[6]. Il a été libéré sans qu'aucune poursuite ne soit engagée[6].

L'image est la base de tous ses faits de vandalisme sur bâtiments publics publiées à ce jour[2].

En Septembre 2021, la mairie s'est lancée dans une vaste opération de nettoyage de l'affichage sauvage notamment en hauteur, les affiches de John Hamon y sont aussi retirées et ce dernier cherche à renouer le dialogue avec la mairie.[8]

Près de la tour Eiffel 
Près d'une station de Metro, Paris 
Les Affiche John Hamon

Projet de "Hamoney"[modifier | modifier le code]

En , John Hamon lance un projet de monnaie artistique baptisée la "Hamoney". L'artiste édite une série de 5000 billets numérotés à son effigie, imprimés par l'intermédiaire de Oberthur Fiduciaire. Les 50 premiers billets sont signés. 30 planches à billets sont éditées. 2500 billets sont vendus au détail, le prix démarrant à 3 euros et progressant d'un euro tous les 100 billets. Cette démarche de promotion vise, d'après John Hamon, à "arriver à donner une valeur monétaire à un billet qui n'en a pas".

Selon l'artiste, "l'ambition du projet est aussi de mettre en place un réel projet monétaire lié à l'art, en donnant une valeur en cryptomonnaie aux billets. Il s'agirait de l'une des premières cryptomonnaies d'artiste, lancée pour accompagner la mouvance des monnaies virtuelles, qui me semble être porteuse de symboles en matière de liberté et de décentralisation"[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Personne à Lyon n'a jamais vu John Hamon… à part Joris Couronnet » [archive du ], Le Progrès, (consulté le )
  2. a b c et d (en) Leo Mirani, « A Kilroy in Paris » [« Un Kilroy à Paris »] [archive du ], The New Yorker, (consulté le )
  3. Eric Le Mitouard, « John Hamon : cet illustre inconnu qui s’affiche dans les rues de Paris depuis 15 ans » [archive], sur LeParisien.fr, (consulté le )
  4. a et b Marie-Anne Gairaud, « Paris: On a rencontré John Hamon » [archive du ], sur LeParisien.fr,
  5. Julien Carrance, « Rencontre avec John Hamon » [archive du ], sur LeBonBon.fr, (consulté le )
  6. a b et c « Paris: John Hamon, le visage inconnu le plus connu de la capitale souhaite «interpeller la société» » [« Paris: John Hamon, the most famous unknown face of the capital wants to "challenge society" »] [archive du ], sur 20minutes.fr, (consulté le )
  7. « Champion de la provoc, l'artiste John Hamon se projette en licorne sur la tour Eiffel » [archive du ], sur 20minutes.fr, (consulté le )
  8. Par Guillaume Georges Le 15 septembre 2021 à 19h51, « VIDÉO. Paris : les affiches de l’artiste John Hamon dans le viseur de la mairie ? », sur leparisien.fr, (consulté le )
  9. Caroline Courvoisier, « John Hamon lance sa propre monnaie, dans un projet artistique et cryptomonétaire », sur ideal-investisseur.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]