Johannes Lohs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’oberleutnant zur see Johannes Lohs (-) était, durant la Première Guerre mondiale, commandant des U-boot UC-75 et UB-57.

Sur les 15 patrouilles qu'il commanda, il coula 76 navires pour un total de 148 677 tonnes dont la corvette britannique HMS Lavender (1 200 tonnes).

Il est décédé le , date à laquelle son U-boot UB-57 a été coulé en percutant une mine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Johannes Lohs est né le à Einsiedel en Saxe. Son père, Oswald Lohs, est propriétaire d'une usine. Il a tout d'abord été à l'école dans son village natal, plus tard, au lycée de Chemnitz.

Il est entré dans la Kaiserliche Marine, le et a eu plusieurs commandements comme Fähnrich zur See. Il a servi à partir du sur le croiseur Strasbourg où il vit la moitié de la planète.

Pendant la Première Guerre mondiale, Lohs entre en action pour la toute première fois le et est promu Leutnant zur See, à l'automne 1915. Puis il entre dans la U-Bootschule et obtient son premier commandement de U-boot, le UC-75 le , sur lequel il patrouille 9 fois au large des côtes britanniques. Le , il prend le commandement de l'UB-57, d'un autre commandant légendaire d'U-boot, Otto Steinbrinck.
Lohs a de très bonnes idées sur la guerre sous-marine avec de nouvelles tactiques.
Le , il est décoré de la médaille Pour le Mérite.

Le , il quitte le port de Zeebruges pour la dernière fois. Le dernier contact obtenu a été le soir du 14 août, au moment où l'UB-57 était de retour d'une patrouille et se trouvait à l'est du pas de Calais. L'UB-57 percute une mine et disparait corps et âmes. Une semaine plus tard, on retrouve sur la rive le corps de Lohs. Il est enterré dans le cimetière militaire à Flessingue, et puis transféré au cimetière allemand d'Ysselsteyn[1].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le , la 3. Unterseebootsflottille (3e flottille de sous-marin), a été baptisée en son honneur Unterseebootsflottille Lohs.

Commandements[modifier | modifier le code]

  • du 17 mars 1917 au 20 janvier 1918: UC-75
  • du 2 février 1918 au 14 août 1918: UB-57

Décorations[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]