Johann Daniel Mylius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Johann Daniel Mylius (c. 1583-1642) était un compositeur pour luth et auteur alchimique. En alchimie il fut l'élève de son beau-frère Johann Hartmann (1568-1613), qui tint à l'université de Marburg la première chaire de « Chymie » en Europe à partir de 1609[1].

En médecine il publia en 1618 un traité de iatrochimie intitulé Opus medico-chymicum. La même année il publia un livre d'emblèmes alchimiques Philosophia Reformata (et dont le texte est un plagiat d'un traité publié dès 1572 sous le titre De arte Chymica, etattribué par erreur par la suite à Marsile Ficin[2]. En 1628, une Anatomia auri, sive Tyrocinium medico-chymicum[3]

Il est connu pour son recueil de morceaux pour luth Thesaurus gratiarum (1622) .

  1. Allen DebusChemistry and the universities in the seventeenth century, Estud. av. vol.4 no.10 São Paulo Sep./Dec. 1990
  2. Sylvain Matton Marsile Ficin et l'alchimie in Alchimie et philosophie à la Renaissance : actes du colloque international de Tours, 4-7 décembre 1991, Vrin, 1993 pp 128-129
  3. Johann Daniel Mylius Anatomia auri, sive Tyrocinium medico-chymicum, continens in se partes quinque, Lucas Jennis, Francfort, 1628 sur googlebooks

Liens externes[modifier | modifier le code]