Jim Lewis et Jim Springer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jim Lewis et Jim Springer (1940-), ou les jumeaux Jim (Jim Twins), sont des jumeaux monozygotes séparés peu après la naissance[1] pour finalement se retrouver à 39 ans, en 1979. Ils ont fait partie de la vaste étude de jumeaux Minnesota Twin Family Study, section Twins Reared Apart[2]. Leurs vies parallèles ont été largement médiatisées.

La psychologue Nancy Segal, directrice du Twins Studies Center du California State University, a répertorié les ressemblances entre les deux Jim dans Entwined lives: twins and what they tell us about human behavior[3] :

X Jim Lewis Jim Springer
Taille 6 pieds[4] 6 pieds
Poids 180 livres[5] 180 livres
Nom du chien[6] Toy Toy
Prénom de la première épouse Linda Linda
Prénom de la seconde épouse Betty Betty
Prénom de la troisième épouse Sandy
Prénom du fils James Allan James Alan
Voiture Chevrolet bleu pâle Chevrolet bleu pâle
Lieu de vacances Pass-a-Grille, Floride Pass-a-Grille, Floride
Cigarettes Salem Salem
Bière Miller Lite Miller Lite
Profession A été shériff à temps partiel A été shériff à temps partiel
Manie Se ronger les ongles Se ronger les ongles
Maladie chronique Migraines Migraines
Coiffure Style Beatles (1961) Lissée, longs favoris
Mode d'expression privilégié Parole Écrit
Divers Aime laisser des messages à son épouse partout dans la maison Aime laisser des messages à son épouse partout dans la maison

Leurs scores sur les échelles psychologiques de flexibilité, d'autocontrôle et de sociabilité, tels que mesurés par les chercheurs de l'étude Minnesota, étaient pratiquement identiques[7]. Ils avaient les mêmes matières préférées à l'école (mathématiques, menuiserie), et les mêmes difficultés (orthographe). Le fait qu'ils aient le même prénom est une coïncidence. Lorsque le directeur de l'étude de l'Université du Minnesota, Thomas Bouchard, approfondit le cas des Jim, il reconnut qu'il fut « sidéré[8] ». La ressemblance qui fut la plus pertinente pour les deux frères fut qu'ils avaient toujours ressenti un « vide intérieur », jusqu'à leur rencontre[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ils n'avaient que quatre semaines.
  2. (en) Neer, Katherine. How Twins Work - The Other Minnesota Twins. How Stuff Works Discovery.
  3. (en) Segal, Nancy L., Entwined Lives : Twins and what They Tell Us about Human Behavior, New York, Dutton, , 396 p. (ISBN 978-0-525-94465-2, LCCN 98051460)
  4. Approximativement 1,83 m
  5. Approximativement 82 kg
  6. Tous deux avaient un chien étant jeunes
  7. (en) John Leo et Elizabeth Taylor « Behavior: Exploring The Traits of Twins » 12 Jan. 1987. Time.
  8. « flabbergasted »
  9. (en) Rosemary Rawson. « Two Ohio Strangers Find They're Twins at 39—and a Dream to Psychologists » People. May 07, 1979 Vol. 11 no 18

Liens externes[modifier | modifier le code]