Jim Henson's Creature Shop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une entreprise image illustrant une marionnette, un marionnettiste ou le théâtre de marionnettes
Cet article est une ébauche concernant une entreprise et une marionnette, un marionnettiste ou le théâtre de marionnettes.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Jim Henson's Creature Shop
Image illustrative de l'article Jim Henson's Creature Shop

Création 1979
Fondateurs Jim Henson

Siège social Hollywood
Actionnaires The Jim Henson Company
Société mère The Jim Henson Company
Site web www.creatureshop.com

Jim Henson's Creature Shop est une compagnie fondée en 1979 par le marionnettiste Jim Henson, créateur du Muppet Show.

Il s'agit d'un grand atelier qui créé différentes sortes de marionnettes, de personnages et créatures en animatronique pour un grand nombre de film et de séries télévisées. La compagnie est surtout connue pour ses créations les plus fantastiques, telle que la plante carnivore dans le film La Petite Boutique des horreurs, les films Les Tortues Ninja 1 et 2, Loch Ness, Les 101 dalmatiens, George de la Jungle ou les aliens dans la série Farscape.

En France, depuis 2015, la compagnie a créé la mascotte de la marque de jus fruit Joker baptisée Joko intervenant sur plusieurs spots publicitaires[1].

Mais elle crée également des répliques exactes de vrais animaux, spécialement quand des performances inhabituelles pour ces derniers sont requises.

La compagnie a créé les animaux parlant dans le film Docteur Dolittle et a gagné deux Oscars pour les animaux de la série de films Babe. Elle a également créé la marionnette Flat Eric utilisée par Quentin Dupieux dans une publicité pour Levis et dans son clip Flat Beat.

La compagnie, auparavant située à Londres, est basée désormais basée à Los Angeles dans le quartier d'Hollywood.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Céline Riboulot, « Joker réveille le goût avec sa nouvelle mascotte ! », sur http://ursofrench.fr,‎ (consulté le 9 juillet 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]