Jeu de Kim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ce jeu appartient au domaine public
Auteur Rudyard Kipling
Date de 1re édition 1901
Mécanismes observation
mémoire
Joueur(s) 2
Âge à partir de 5 ans
Durée annoncée 5 minutes
habileté
physique

 Non
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Non
info. compl.
et parfaite

 Non

Le jeu de Kim est un jeu de société décrit par Rudyard Kipling dans son roman Kim en 1901.

Pour 2 joueurs ou plus, à partir de 5 ans pour environ 10 minutes.

Principe général[modifier | modifier le code]

Plusieurs objets sont disposés devant tous les joueurs qui disposent d'un peu de temps pour les observer et les mémoriser tous. Puis les objets sont cachés et le meneur de jeu modifie quelque chose : il peut retirer un objet, en ajouter un, modifier les emplacements, etc.

Après quoi, les objets sont à nouveau révélés aux joueurs qui doivent trouver quel objet a changé.

Une bonne méthode pour réussir à ce jeu, est l'utilisation du Palais de mémoire.

Variantes[modifier | modifier le code]

On peut constituer un « tableau humain » : des personnes se placent dans certaines positions ; le joueur observe cette scène statique, puis tourne le dos. Les autres participants se déplacent ou changent de posture, et le joueur doit recomposer le tableau initial. Cette version est notamment utilisée en formation théâtrale.

Avec les autres sens[modifier | modifier le code]

Dans le milieu de l’animation, les jeux de Kim (au pluriel), désignent les jeux de reconnaissance sensorielle utilisant un sens à la fois.

Ainsi le « Kim gout » est un jeu invitant le participant à deviner quel aliment on lui fait gouter. Pour parler du jeu de Kim original, les animateurs parlent donc souvent du « Kim vue »[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Benjamin, « Petit jeu – Jeux de Kim », sur le Coin-des-animateurs.com, (consulté le 18 octobre 2017)
  2. « Jeux de Kim : des jeux pour enfants », sur Jeux et Compagnie, (consulté le 18 octobre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]