Jean Vincent (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Vincent
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Conseiller national suisse
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
GenèveVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique

Jean Vincent, né le à Genève et mort le dans la même ville, est une personnalité politique genevoise, membre du Parti suisse du travail.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Vincent adhère au Parti communiste suisse en 1924 alors qu'il étudie le droit. Il devient ensuite avocat. Au début des années 1930, il est chargé par l'Internationale communiste de deux missions à l'étranger : en Chine pour venir au secours de deux agents russes détenteurs de passeports suisses et menacés d’exécution, puis pour rendre visite au leader communiste Ernst Thälmann emprisonné en Allemagne[1].

Jean Vincent entre au Grand Conseil genevois en 1936, il en est exclu en 1940 lors de l'interdiction du Parti communiste. En 1944, il participe à la fondation du Parti suisse du travail et est réélu au Grand Conseil en 1945 où il restera jusqu’en 1986. En 1947, il entre au Conseil national, il y restera jusqu'en 1980 et en assurera la présidence en 1979.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brigitte Studer, Un parti sous influence : Le Parti communiste suisse, une section du Komintern, L'Age d'Homme (lire en ligne)