Jean Rounault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Rounault
Nom de naissance Biemel
Alias
Rounault
Naissance
Kronstadt
Décès (à 77 ans)
Activité principale
traducteur, écrivain, journaliste, éditeur.
Auteur
Genres
témoignage historique, roman

Jean Rounault est le nom de plume de Rainer Biemel, écrivain roumain de langue française, journaliste et traducteur de l'allemand (né à Kronstadt (Brașov) le - mort au Mesnil-Saint-Denis le ). Il était le frère de Walter Biemel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Traducteur de Rainer Maria Rilke et de Thomas Mann, antifasciste convaincu, Rainer Biemel (1910-1987) regagne sa Roumanie natale en 1941 pour échapper à la Gestapo. En janvier 1945, il est arrêté par le NKVD en raison de ses lointaines et supposées origines allemandes lors de la grande opération de déportation des Allemands de Roumanie. Après un voyage de plusieurs jours en wagon à bestiaux, il est emmené à Makeevka dans le Donbass. Il réussit à revenir en Roumanie en décembre 1945. Devenu français, converti au catholicisme, Rainer Biemel retrouve Paris à la fin de 1948. Ses camarades russes l'ayant surnommé Rouno d'après la célèbre marque automobile française, c'est sous le nom de Jean Rounault qu'il publie son témoignage l’année suivante, puis un roman, Le Troisième ciel, en 1952. De 1953 à 1975, il occupe des fonctions importantes dans l’édition (Desclée de Brouwer, OCDL).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • ''Mon ami Vassia'', Paris, Sulliver, avec une préface de Gabriel Marcel, 1949 ; rééd. Le bruit du temps, avec un dossier de Jean-Louis Panné et Anne-Marie Biemel-Montarnal, 2009.
  • Le Troisième ciel, Paris, 1952.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Goethe, Le Second Faust (avec Alexandre Arnoux), Union Latine d'éditions, 1942.
  • Thomas Mann, Avertissement à l’Europe (préface d’André Gide), Paris, Gallimard, 1937.
  • Thomas Mann, La victoire finale de la démocratie, Paris, Gallimard, 1939.
  • Rainer Maria Rilke, Lettres à un jeune poète (avec Bernard Grasset), Paris, Grasset/Les Cahiers Rouges, 1937.
  • Rainer Maria Rilke, Élégies de Duino, Falaize, 1949.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Anne-Marie Biemel-Montarnal : Petite histoire de la vie de mon père Rainer Biemel-Jean Rounault », Jean Rounault, Mon ami Vassia, Le Bruit du temps, 2009, p. 465-73.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [1](éditions Le Bruit du temps)