Jean-Pol Demacq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Pol Demacq est un homme politique de Charleroi.

Militant socialiste dès sa jeunesse, assistant social de formation, il succède à Emile Dutilleul au poste de bourgmestre de Mont-sur-Marchienne, devenant à l'époque[Quand ?] le plus jeune bourgmestre de Belgique.
À la fusion des communes en 1977, il devient échevin de la ville de Charleroi. Dans cette fonction, qu'il a exercé sans discontinuer jusqu'en , il s'occupait essentiellement des domaines de la culture, de l'éducation et de l'économie sociale.
Ses fonctions d'échevin de la culture l'ont également amené au poste de président du conseil d'administration du Ballet royal de Wallonie.

Il est président honoraire de l'Institut Jules Destrée.

Il a occupé le poste de bourgmestre de Charleroi faisant fonction d' à , à la suite de la démission du bourgmestre Jacques Van Gompel.

Le vendredi , a été inculpé, de même que l'ancien bourgmestre Jacques Van Gompel, pour leur rôle dans le faux collège communal du . À la suite de quoi, il présente sa démission, le samedi . Démission entérinée par une réunion extraordinaire du Conseil communal le , au cours de laquelle les échevins Olivier Chastel et Philippe Sonnet (MR) ont également présenté leur démission.

Liens externes[modifier | modifier le code]