Jean-Claude Heudin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Claude Heudin
Naissance (61 ans)
Neuilly-sur-Seine (Drapeau de la France France)
Domicile Paris, Drapeau de la France France
Nationalité Française
Domaines Informatique
Institutions Institut de l'Internet et du Multimédia
Diplôme Université d'Orsay (Paris XI)
Renommé pour Intelligence Artificielle
Distinctions Premier prix de recherche et d'innovation

Jean-Claude Heudin est un scientifique français s'intéressant à l'intelligence artificielle, la vie artificielle et, plus généralement, aux sciences de la complexité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une dizaine d'années d'expérience dans les grandes entreprises de l'électronique et de la télécommunication, il obtient en 1988 un doctorat de l'Université d'Orsay (Paris-Sud) consacré à un « système multi-expert temps réel » et un microprocesseur VLSI-RISC dédié à l'intelligence artificielle. Ce dispositif reçoit un premier prix de recherche et innovation.

Cofondateur d'une société spécialisée en Intelligence artificielle (IA), le chercheur participe jusqu’en 1995 à plusieurs applications importantes pour la défense et l'industrie. En 1996, il reçoit l'habilitation de l'université Paris-Sud à diriger des recherches en sciences (HDR) dans le domaine des « architectures et algorithmes biomimétiques ».

La même année, il rejoint le pôle universitaire Léonard de Vinci (Paris - La Défense) en tant que professeur titulaire. Il participe alors à la création de l’Institut de l’Internet et du Multimédia et dirige son laboratoire. En 2012, il devient le directeur de l'école et porte ses effectifs à plus de 1500 étudiants. En 2017, il est responsable du groupe de recherche Digital du DeVinci Research Center. Depuis juin 2017, il se consacre à ses travaux de recherche et l'écriture.

Jean-Claude Heudin a également été expert auprès de l'Union européenne pour les projets « Future Emerging technologies ». Il a conseillé les expositions « Les défis du vivant » et « Sciences et science fiction » de la Cité des Sciences. En 1998 et 2000, il initie les conférences internationales « Virtual Worlds ». Il a participé au comité éditorial du portail scientifique « science.gouv.fr » à sa création.

Le chercheur a publié de nombreux articles de niveau international et plusieurs ouvrages aux éditions Odile Jacob puis Science-eBook dont il est le fondateur.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En tant qu'auteur[modifier | modifier le code]

En tant qu'éditeur[modifier | modifier le code]

  • « Virtual Worlds 98. Proceedings of the 1st Int. Conference on Virtual Worlds », Springer LNCS/AI 1434, 1998.
  • « Virtual Worlds 2000. Proceedings of the 2nd Int. Conference on Virtual Worlds », Springer LNCS/AI 1834, 2000.
  • « Virtual Worlds, Virtual Universes, Digital Life and Complexity », Perseus Books, Reading, 1998. Réimpression Westview Press, 2004.
  • « Virtual Worlds, Virtual Ecosystems and Digital Art Exploration », Science eBook, Paris, 2012.
  • « Frankenstein - édition spéciale du bicentenaire », Mary Shelley, Félix Nogaret, Science eBook, Paris, septembre 2016.

En tant que traducteur[modifier | modifier le code]

  • « Metropolis », Thea von Harbou, traduction et préface de J.-C. Heudin, Science eBook, Paris, 2012.

Sous pseudonyme[modifier | modifier le code]

  • « SUNFLOWER : Les chroniques de Tayma », Minna House, Science eBook, Paris, décembre 2014.
  • « SUNFLOWER : La prophétie d'Horus », Minna House, Science eBook, Paris, septembre 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]