Jean-Charles Delsaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Charles Delsaux
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
UccleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Domaine

Jean-Charles Delsaux, né en à Herstal et mort le à Uccle[1], est un architecte belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Charles Delsaux est le fils et le petit-fils de maîtres maçons. Formé à l'académie des beaux-arts de Liège, il est nommé au poste d'architecte de la province de Liège en 1845.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1845 : L'église Saint-Jacques à Liège.
  • 1847 : L'architecture et les monuments du Moyen-Âge à Liège.
  • 1858 : Les monuments de Liège, reconstruits, agrandis ou restaurés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Baudry Antoine, From the drawing to the wall : the operational chain of building stone on the restoration worksite of St. Martin’s church in Liège during the nineteenth century, in Studies in the History of Services and Construction. The Proceedings of the Fifth Conference of the Construction History Society, Cambridge, Queen’s College, 06/04/2018-08/04/2018, Cambridge, 2018, p. 413-424.
  • Flavio Di campli, 1988. Jean-Charles Delsaux (1821-1893) architecte provincial, Herstal (Documents herstaliens, 8).
  • Flavio Di campli, 2004. Palais Provincial. Vestibule (no 41). Salle des pas perdus (no 42). In : Carpeaux C. (coord.), Décors intérieurs en Wallonie, 2, Liège, Commission royale des Monuments, Sites et Fouilles, p. 60-67.
  • Flavio Di campli, 2012. Jean-Charles Delsaux (1821-1893), le « Viollet-le-Duc » liégeois. Les Cahiers nouveaux, , p. 80-83.
  • Vers la modernité, le XIXe siècle au Pays de Liège, catalogue d'exposition (Liège, -), Liège, 2001.

Lien externe[modifier | modifier le code]