Jean-Baptiste Marcaggi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Baptiste Marcaggi
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
Nationalité
Activité

Jean-Baptiste Marcaggi était un historien et écrivain français, né le à Ajaccio, mort le [1],[2]. Il reste réputé en Corse, et a notamment écrit une biographie sur la jeunesse de Napoléon Bonaparte.

Historien, journaliste, romancier, auteur de pièces de théâtre, Jean-Baptiste Marcaggi était un écrivain polyvalent. Une rue porte son nom à Ajaccio. Il a écrit une biographie sur la jeunesse de Napoléon Bonaparte, qui plus d’un siècle après sa parution fait encore référence[réf. nécessaire].

Il a été directeur de la Bibliothèque d'Ajaccio de 1897 à 1910, et de 1921 à 1933[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans
  • Jean-Baptiste Marcaggi, Fleuve de Sang: histoire d'une vendetta corse, Ajaccio, Jean Rombaldi,
  • Jean-Baptiste Marcaggi, Mer belle aux îles Sanguinaires, Ajaccio, Jean Rombaldi,
Biographies
  • Jean-Baptiste Marcaggi, Le berceau de Napoléon, Ajaccio, Jean Rombaldi,
  • Jean-Baptiste Marcaggi, La Genèse de Napoléon, sa formation intellectuelle et morale jusqu'au siège de Toulon, Paris, Perrin,
Divers

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Corse sous le regard de Jean-Baptiste Marcaggi:journaliste (1866-1933), Catherine Peraldi-Andreani, 1984
  2. « Jean-Baptiste Marcaggi (1866-1933) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 2 octobre 2015)
  3. http://www.napoleon.org/fr/magazine/vient_de_paraitre/files/477841.asp

Liens externes[modifier | modifier le code]