Javier Hernández Gutiérrez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Javier Hernández
Image illustrative de l’article Javier Hernández Gutiérrez
Biographie
Nom Javier Hernández Gutiérrez
Nationalité Drapeau : Mexique Mexicain
Naissance (57 ans)
Lieu Guadalajara, Mexique Drapeau : Mexique
Taille 1,69 m (5 7)
Période pro. 19811999
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1981-1989Drapeau : Mexique Estudiantes Tecos226 (46)
1989-1991Drapeau : Mexique CF Puebla071 0(5)
1991-1995Drapeau : Mexique Estudiantes Tecos019 0(2)
1995-1999Drapeau : Mexique Monarcas Morelia088 0(1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1983-1994Drapeau : Mexique Mexique028 0(4)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
-Drapeau : Mexique Chivas de Guadalajara(réserve)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Javier Hernández Gutiérrez[1] (né le à Guadalajara au Mexique) est un joueur de football international mexicain, qui jouait au poste d'attaquant.

Surnommé El Chicharo, Hernández est le beau-fils de Tomás Balcázar[2] et le père de Javier Hernández Balcázar dit Chicharito, tous deux footballeurs internationaux[3],[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Hernández a joué durant sa carrière de club dans les équipes des Estudiantes Tecos, du CF Puebla et enfin du CA Monarcas Morelia[5].

Il a joué trois matchs avec l'équipe mexicaine des moins de 20 ans durant la Coupe du monde des moins de 20 ans 1979[6]. Javier fut ensuite membre de l'équipe du Mexique senior à part entière, et fit partie de l'effectif qui atteignit les quarts-de-finale lors du mondial 1986 se tenant au Mexique, ainsi que de la génération qui fut bannie du mondial 1990 à cause de l'utilisation de joueurs plus âgés lors de la coupe du monde des moins de 20 ans[3],[7].

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Après sa carrière de joueur, Hernández fut un temps l'entraîneur de l'équipe réserve du club de sa ville natale, les Chivas de Guadalajara. Il demanda la permission de prendre une pause dans ses fonctions pour voir son fils Javier Hernández Balcázar jouer la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Après que cette permission fut refusée, il décida alors de quitter ses fonctions d'entraîneur de l'équipe réserve de Guadalajara pour partir voir son fils jouer[8],[9].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) 'Chícharo maduro'
  2. (en) Hernandez excites expectant Mexico
  3. a et b (en) Billy Witz, « For World Cup, Javier Hernández Could Be Mexico's Next Big Thing », The New York Times,
  4. (en) G. Berkeley, J. Tuck, « Get to know... Javier Hernandez », sur ManUtd.com, Manchester United, (consulté le 20 juin 2011)
  5. (en) Kevin Baxter, « For Mexico's Javier Hernandez, World Cup is in the genes », The Los Angeles Times,
  6. « Javier HERNANDEZ », sur FIFA.com, Fédération Internationale de Football Association (consulté le 20 juin 2011)
  7. (en) « Mexico Given Ban in Soccer », The New York Times,
  8. (en) « Hernandez's father quits to see him play », ESPN Soccernet, (consulté le 20 juin 2011)
  9. (en) Andrea Martinez, « Javier 'Chicharito' Hernandez's Father Quits Managerial Job To Watch Son In South Africa », Goal.com, (consulté le 20 juin 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]