Jasper Maskelyne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jasper Maskelyne
DummyShermanTank.jpg

Un char d'assaut Sherman factice.

Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Domicile
Activités
Père
Autres informations
Arme
Conflit

Jasper Maskelyne (1902 - Kenya, 1973) est un illusionniste qui s'est surtout fait connaître avant la Deuxième Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du magicien et inventeur Nevil Maskelyne et petit-fils du magicien John Nevil Maskelyne (en), il s’engage dans l’armée à la déclaration de guerre, en septembre 1939.

Nommé sous-lieutenant du Génie le 14 octobre 1940, dans le service du camouflage, il rejoint l’Afrique du Nord en janvier 1941. Spécialiste de la dissimulation et de l’illusion, il intègre la A Force, unité créée par le général Archibald Wavell pour tromper et intoxiquer l’ennemi. Sous ses ordres, les hommes du Magic Gang font preuve d’une grande ingéniosité ; ils créent ainsi les fameux chars factices, réussissent à dissimuler le port d’Alexandrie à l’aviation allemande et contribuent en 1942 à la victoire d’El-Alamein en trompant Rommel sur la localisation réelle des forces alliées grâce à des leurres[1].

Affecté ensuite au MI9, le service créé pour faciliter la fuite des soldats alliés des pays ennemis et aider à l’évasion des prisonniers des camps, il invente de nombreux gadgets. En 1943 il est au Caire où il participe à la formation des agents de la Force 133 du Special Operations Executive avant leur parachutage dans les territoires occupés du bassin méditerranéen[2].

Après-guerre Maskelyne est officier de police au Kenya[3], où il meurt dans l’anonymat.

Il a publié ses mémoires Magic : Top secret en 1949.

Maskelyne aurait inspiré à Ian Fleming le personnage de Q, immortalisé au cinéma par Desmond Llewelyn dans la série des James Bond.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]