James Hunter (chanteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
James Hunter
Description de cette image, également commentée ci-après
James Hunter en concert à Austin en 2009
Informations générales
Naissance (58 ans)
Drapeau du Royaume-Uni Colchester, Royaume-Uni
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Blues rock, blue-eyed soul
Instruments Guitare
Années actives De 1986 à aujourd'hui
Labels Go Records, Hear Music
Big Beat, Ace, Rounder, Ruf
Site officiel www.jameshuntermusic.com

James Hunter (né le à Colchester) est un guitariste, auteur-compositeur et chanteur de blues britannique.

Carrière[modifier | modifier le code]

Né à Colchester, James Hunter est d'abord ouvrier le jour et chanteur la nuit. Reproduisant l'esprit des géants du rhythm and blues des années 1950, 1960 et 1970, il commence sa véritable carrière de chanteur avec un groupe appelé Howlin' Wilf and the Vee-Jays. Ils sortent leur premier album, Cry Wilf, en 1986. Plus tard, Hunter réalisera encore trois albums avec le groupe.

Dans les années 1990, il passe ensuite une grande partie de son temps à jouer dans des petits clubs de Londres, comme le Weavers Pub d'Islington ou le Club 100 sur Oxford Street, à Londres, jusqu'à ce que son style soul attire l'attention du chanteur Van Morrison. Ce dernier accompagnera James Hunter sur quelques chansons de son premier album solo, …Believe What I Say, sorti en 1996. La relation qui lie Morrison et Hunter vont les conduire à faire une grande tournée, qui donnera lieu à l'album live A Night in San Francisco, en 1994, et également à un autre album studio Days Like This, en 1995[1].

Ayant rencontré un fort succès aux États-Unis, Hunter réalise donc son troisième solo là-bas. People Gonna Talk, sorti en 2006, est nominé pour le Grammy Award du meilleur album de blues traditionnel lors de la 49e cérémonie des Grammy Awards[2]. Son dernier album, The James Hunter Six - Whatever It Takes, est sorti en 2018.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums sortis avec Howlin' Wilf and the Vee-Jays[modifier | modifier le code]

Albums sortis en solo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David Dye, « James Hunter and the Return of Analog Soul », sur Npr.org, (consulté le 10 juillet 2011).
  2. (en) « 49th Annual Grammy Awards Final Nominations List », sur Grammy.com (consulté le 10 juillet 2011).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]