Jānis Poruks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jānis Poruks
Description de l'image Poruks Janis.jpg.
Naissance
Gouvernement de Livonie, (aujourd'hui Drapeau de la Lettonie Lettonie)
Décès (à 39 ans)
Tartu, Gouvernement de Livonie (aujourd'hui Drapeau de l'Estonie Estonie)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture letton
Mouvement symbolisme

Œuvres principales

Pērļu zvejnieks (1895)

Jānis Poruks (né le sur le domaine de Prēdeļi à Druvienas pagasts dans le Gouvernement de Livonie – mort le à Tartu était un poète et écrivain letton. Sa nouvelle Pērļu zvejnieks (Pêcheur de perles, 1895) fait partie du Canon culturel letton[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après les études à l'école communale de Cēsis il a entamé le cursus de musique et musicologie au conservatoire royal de Dresde en 1893, mais dut abandonner un an plus tard par manque de moyens. Son premier livre en allemand Die Religion der Zukunftest sortit en 1894. De retour en Lettonie, il étudiait à l'Institut Polytechnique de Riga et travaillait dans les revues Mājas Viesis et Mājas Viesa Mēnešraksts. Il était membre de la plus ancienne fraternité étudiante du pays Selonija. Poruks est l'auteur d'œuvres empreints d'esthétique symbolique et de méditation lyrique. Plusieurs de ses poèmes ont été mis en musique, notamment par Emīls Dārziņš. À partir de 1905, l'écrivain effectuait plusieurs séjours dans les hôpitaux psychiatriques. Il est décédé dans le service neurologique de la clinique universitaire de Tartu. Poruks fut inhumé au cimetière Lauciņu kapi près de Cēsis.¨En 1924, sa dépouille a été transférée au Cimetière de la Forêt de Riga où on a inauguré, en 1930, le monument réalisé par le sculpteur Teodors Zaļkalns. L'essayiste et philologue Zenta Mauriņa lui a consacré un livre Jānis Poruks un romantisms (1929)[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Prose[modifier | modifier le code]

  • Purvaiņos (1888)
  • Die Religion der Zukunft (recueil d'essais 1894)
  • Perpetuum mobile (1894)
  • Pērļu zvejnieks (1895)
  • Sirdsšķīsti ļaudis (1896)
  • Kauja pie Knipskas (1897)
  • Klusētājs (1897)
  • Asaras (1898)
  • Kā Runcis kļuva par Runcē (1898)
  • Rīga (roman, 1899)
  • Kukažiņa (1899)
  • Rīta zvaigzne (1899)
  • Krustmātes kāzas (1900)
  • Veseli ļaudis (1901)
  • Grāfs Rodenšteins (1901)
  • Ubagi gada tirgū (1901)
  • Baltās drānas (1903)
  • Ērģelnieks (1903)
  • Brūklenāju vaiņags (1904)
  • Dzimtas plaisa (1905)
  • Čūska (1905)
  • Zelta adata (1906)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Hernhūtieši (drame, 1895)
  • Zilizana sirdsdedze (poème, 1905)
  • Dzejas (recueil de poésies, 1906)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Guntis Berelis, « Jānis Poruks. "Pērļu zvejnieks". », sur kulturaskanons.lv (consulté le 3 avril 2015)
  2. (lv) « Jānis Poruks (1871-1911). », sur letonika.lv (consulté le 10 mars 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]